En ce début de mois de juin, toute la planète est mobilisée sur un évènement particulier : la prochaine coupe du monde de football au Brésil. Dans les paragraphes à venir, vous pourrez vous rememorer les différents points forts des matches amicaux des bleus. Dans un premier temps nous aborderons l’actualité du moment et ensuite je vous livrerai le regard que je porte sur elle.

Tout d’abord, le premier match de préparation de l’équipe de France s’est déroulé contre la Norvège. Une rencontre qui pourrait ressembler d’ailleurs à la prochaine confrontation contre la suisse, en pleine phase de poule du mondial. Sans se cacher, l’équipe tricolore pratiqua un jeu globalement tranquille et sans pression cela l’amena à une victoire quatre buts à zéro. Les buteurs furent Pogba au quart d’heure de jeu, Loïc Rémy (67e) après une rentrée remarquable à la place de Griezman, et un doublé de Giroud (51e et 69e) titulaire et en concurence avec Benzema (dans un premier temps).  Après ce rapide récapitulatif du match contre la Norvège, je vous parlerai maintenant de trois joueurs : Evra, Digne, et Valbuena.

Evra, par son statut, est un latéral gauche d’expérience. Joueur évoluant à Manchester united, il a controlé son couloir en première mi-temps au niveau défensif. Prestation plûtot correcte avant qu’il se fasse remplacé par Lucas Digne en deuxième mi-temps. C’est donc à ce moment là que l’on peut remettre en question le latéral des « red devils ». Par sa fraicheur, son impact physique et sa jeunesse, le joueur formé au LOSC et évoluant actuellement au PSG à su libérer le couloir gauche et a su gagner tout ses duels. D’après moi, il est à l’origine des trois but marqués en deuxième mi-temps. Digne a pu faire des efforts offensif en offrant des ballons à Valbuena, et en construisant avec Remy et Giroud à l’image de ce que Debuchy peut faire dans le couloir droit. Chez Evra, on a eu une bonne prestation defensive, alors que l’on a pu avoir en plus de la défense, une superbe prestation offensive chez Digne.

Valbuena, maintenant, avec une saison plûtot moyenne avec l’OM, reste jusqu’à aujourd’hui le joueur le plus régulier avec les bleus sous Didier Deschamps. Jouant pourtant milieu offensif droit dans un système en 4-3-3 sur le papier, il jouait plus en numéro dix dans un système en 4-4-2 en losange sur le terrain. Très performant au milieu de terrain il a su faire oublier Franck Ribéry en récoltant trois passes décisives dans ce match. Avec sa précision en corner ou en coup de pied arrété, je l’élirai homme du match face à la Norvège. En n’oubliant pas le travail de Lucas Digne, décrit plus avant, lui aussi peut faire être titulaire car il peut apporter une qualité offensive et défensive lors des matches. La concurence est lancée à gauche. Mais ce n’est que le selectionneur qui décidera. Entre expérience et jeunesse, il peut y avoir débat, alors place à Didier Deschamps dans ces cas là.

Ensuite, deuxième amicale pour l’équipe de France contre le paraguay. Match se terminant par un nul (1-1) après une première mi-temps assez brouillonne et un but marqué à l’arraché par Griezman (82e) en deuxième mi-temps, les bleus n’ont pas été aussi tranchants comme contre la Norvège. Et c’est précisement de là  que se dégage notre problématique : Est-ce que le niveau de l’Honduras et de l’Equateur sera aussi agressif que le niveau de jeu du Paraguay?

Dans un premier temps, il faut savoir que les sud-américains sont réputés pour pratiquer le type de jeu que l’on a pu voir. Agressif, rugueux, physique… Par contre, je pense aussi que quand vous jouez avec beaucoup d’engagement physique en début de match, ce n’est pas forcément évident de tenir le même rythme jusqu’à la fin du match. Dans un deuxème temps, le niveau des joueurs de ces selections n’est pas aussi réputé que celui des bleus car la plus par des joueurs de l’Honduras ou de l’Equateur  jouent en Amérique du sud et ne jouent pas tous au niveau Ligue des champions à l’exception de l’ Equatorien Antonio Valencia. Alors qu’ils sont très peu à ne pas avoir déjà goûté, coté français, au haut niveau européen. Par contre, l’avantage des latinos, c’est qu’ils n’ont pas forcément la pression que peuvent ressentir probablement les Français. Ces derniers étant favoris, ils seront attendus par tout le monde pour passer la phase de groupe.

Donc la conclusion à notre problémattique, est qu’il faudra certainement s’attendre à ce niveau de jeu.

D’après moi, la France aura la possession du ballon mais il faudra faire attention aux contre-attaques qui pourront être très dangereuses pour nos chers Bleus. Cependant il faudra être très efficace au niveau offensif et défensif. Il faudra s’appuyer aussi sur les talents individuels avec des joueurs comme Lloris, Varane, Pogba, Matuidi, Valbuena, voir Benzema, autrement dit, des joueurs qui pourront faire la différence. C’est avec cet état d’esprit qu’il faudra déjà s’appuyer contre la Jamaïque.

Dans cette dernière rencontre des matches de préparation, le selectionneur a tout d’abord fait une équipe sans Franck Ribéry. Forfait, il rentre dans la liste des joueurs selectionnés qui souffrent de blessures et qui ont dû renoncer à la coupe du monde. En restant dans un système en 4-3-3 sur le papier, Didier Deschamps se permet de faire deux changements par rapport au dernier match. Il remplace Griezman par Benzema, enfin apte à gauche, et préserve Pogba en le remplaçant par Sissoko. Celui-ci retrouve son poste de prédilection car auparavant il jouait milieu offensif droit lors de ses dernières selections sous l’ère Deschamps. Ce match avait pour but de terminer en beauté la préparation avant le mondial et de renouer avec la confiance avant la confrontation contre l’Honduras, après le match nul contre le Paraguay. Contre une équipe de la Jamaïque à un niveau semi-professionnel, l’équipe tricolore triompha huit à zéro, avec des buts de Cabaye, Matuidi, Benzema, Giroud et de Griezman.

Comme on espérait plus avant, le peuple français grâce à ce résultat, est prêt dans son coeur à vivre la compétition festive à venir. Cette équipe de France a eu la possession du ballon pendant tout le match, elle a fait attention aux contres des jamaïquains. Les français ont été prolifiques devant le gardien en marquant huit buts et ont été efficaces en défense en ne concédant aucun but dans un match qui avait pour objectif de préparer la rencontre contre le Honduras. Les joueurs cadres ont brillé comme Benzema, Matuidi, et Cabaye dans ce match. Les joueurs de rotation ou encore « jokers » comme Griezman, Sissoko, Sagna ont eux aussi prouvé qu’ils étaient en forme et qu’ils pourraint dépanner en cas de blessure d’un joueur. Des joueurs comme Debuchy, Giroud, Sakho et Varane qui ont fait une préparation remarquable et exemplaire, sont les personnes qui devront être présentes pendant la compétition au Brésil.

Pour finir Deschamps a opté pour l’expérience dans le couloir gauche avec Evra. Celui-ci a su au final remporter son « duel » face à Digne, qui, lui se contentera de le remplacer dans une selection déjà assez jeune. Pour ma part, je suis assez confiant sur la préaparation des bleus, avant le Brésil et j’espère qu’ils pourront se placer parmi les grands de cette coupe du monde.