La Guadeloupe, comme la Martinique et la Guyane, sera très certainement membre associé à la FIFA, les négociations sont en cours, as-tu une réaction ?

« Je pense que cela peut être une bonne nouvelle pour toutes ces îles Caribéennes et pour la Guyane. Ce serait une grande avancée pour toutes les personnes qui se sont battues pour l’obtenir. »

Cela va enfin apporter davantage de garanties aux clubs professionnels, d’ailleurs pourquoi ils ne veulent pas libérer les joueurs d’après toi ?

« Ils ne libéraient pas les joueurs car effectivement on n’était principalement pas membre de la FIFA. Donc ils avaient le monopole sur leurs joueurs… Mais dorénavant ça changera très certainement. »

La sélection de la Guadeloupe n’a pas participé à la Gold Cup… As-tu un avis sur les prestations de la Martinique et la Guyane dans cette compétition ?

« J’ai suivi le parcours des deux sélections. On constate qu’on a un travail colossal! On a un travail qu’on doit encore faire pour être au niveau des équipes adverses. Pour bien figurer à la Gold Cup, il ne suffit pas de juste se regrouper une ou deux semaines avant la compétition pour préparer les matchs. Nous devons faire un travail plus long. »

Si les sélections des Antilles-Guyane sont enfin membres associés à la FIFA, ce sera toujours possible de te revoir évoluer avec les Gwada Boys ?

« Personnellement, je serai toujours présent pour mon île. Si la sélection fait appel à moi, je serai le premier qui viendra. »