20190304_143316
Victor Nirennold (joueur défensif du SHB DA Nang)

 

Tu joues au SHB DA Nang au Viêt Nam. Peux-tu nous présenter ton club et ses objectifs cette saison ?

« Mon club est une équipe de première division au Viêt Nam. Cela fait des années qui sont en première division. C’est un bon club, reconnu dans tout le pays et nos objectifs cette saison c’est le top 5. Il faut finir dans le top 5 en championnat. »

 

Sur le long terme, quel est le projet de ton équipe ? 

« Je ne peux pas le dire exactement… Je sais déjà que tout d’abord le club avait un coach qui était là pendant dix ans. Il est parti en retraite l’année dernière. Un nouveau coach est arrivé et ça s’est très mal passé. Il y avait de mauvais résultats et ils ont presque été relégués. Donc l’entraîneur a été licencié et l’ancien coach est revenu. Pour l’instant sur le court terme il faut redorer le blason de l’équipe et faire ensuite une bonne saison pour pourquoi pas se qualifier en phase éliminatoire de la Ligue des Champions Asiatique. Puis, pour la saison d’après on verra par rapport à ce qu’on aura réussi à réaliser cette saison… » 

 

Quel est le niveau du football au Viêt Nam ?

« Il y a un bon niveau. C’est un football très technique car les joueurs Vietnamiens sont très techniques. C’est moins basé sur le physique par rapport à ce que j’ai connu avant en Angleterre ou en Slovaquie mais techniquement pour moi c’est beaucoup plus élevé. »

 

FB_IMG_1551706368322

 

Formé à Rennes, tu as joué également avec beaucoup de clubs étrangers (FC Miami, Fleetwood, FK Senica en Slovaquie) peux-tu nous résumer ces différents parcours de ta carrière ?

« J’ai commencé le football comme tout le monde en jeune. J’étais au Stade Rennais en préformation en 14 ans nationaux. Après, je n’ai pas été gardé. A partir de là je suis allé jouer en amateur avec des amis. Je n’ai fait aucune formation ou aucun centre de formation. Je suis resté football amateur jusqu’à 21 ans. Ensuite, je suis parti en université et j’ai obtenu une bourse d’étude scolaire pour pouvoir étudier aux Etats-Unis et je jouais pour l’équipe de l’université là-bas… J’ai fait deux ans et ça s’est super bien passé. Au bout de ces deux ans, j’ai eu la chance de rencontrer deux anciens professionnels un été. Ils m’ont convaincu de faire des essais pour essayer d’être footballeur professionnel car ce n’était pas trop tard. Je fais les essais et j’ai eu la chance de signer en Angleterre mon premier contrat professionnel à 24 ans. A partir de là, j’ai tout le temps joué. J’ai fait 3 ans en Angleterre. Après je voulais essayer quelque chose de nouveau. J’ai eu un nouveau projet. Je suis parti 6 mois en Slovaquie. Ça ne s’est pas bien passé financièrement car le club avait des retards de payement. Ce n’était pas carré et ce n’était pas le projet que le club m’avait vendu à la base. Du coup, j’ai résilié mon contrat avec eux. Et là, je viens d’arriver au Viêt Nam ça fait déjà un mois. » 

FB_IMG_1551706645669

 

Tu es originaire de la Martinique. Qu’est-ce que cette île représente pour toi ?

« La Martinique représente énormément de choses. C’est d’où mon père vient, du Gros-Morne plus exactement. Il me parle tous les jours de la Martinique. J’ai grandi avec la culture. Donc ça me rend extrêmement fier et mon objectif sur le long terme sera si possible de jouer un jour pour la sélection de la Martinique. Ça me ferait vraiment plaisir ! » 

 

Selon mes informations, vers 2015, la sélection de la Martinique te suivait. As-tu déjà eu des contacts ?

« Oui. J’ai eu des contacts avec des personnes de la ligue. Ces contacts auraient pu se concrétiser mais mon club en Angleterre me bloquait. Je n’ai pas pu y aller à cette époque. Maintenant avec le nouveau management et monsieur Piquionne qui est manager général, je sais qu’il me regarde. De près ou de loin. Mais je n’ai pas eu de touche pour le moment. Donc je me mets à fond et on verra bien si j’ai la chance d’être appelé. »

 

Enfin à 27 ans, quels sont tes objectifs individuellement sur le court terme et sur le long terme ?

« Pour le football c’est tout simplement progresser, jouer un maximum et profiter. J’aimerais essayer de rester dans cette région d’Asie. C’est un objectif que j’avais déjà depuis l’époque où je jouais en Angleterre. Maintenant, j’ai la chance d’être arrivé ici. C’est un endroit qui me plaît énormément. Financièrement aussi, ça paye très bien. Donc mon objectif est de réussir une très grosse saison, pouvoir me faire un nom et réussir à m’imposer longtemps au SHB Da Nang ou dans un autre club au Viêt Nam si possible. »

 

FB_IMG_1551706351500