Félix Mérine se réjouit de la reprise du football en Martinique. Il assure que la CTM aidera les clubs à traverser la crise économique actuelle.

Interview de Félix Mérine, Conseiller Exécutif en charge de l’Économie bleue et Maritime, de la Pêche et des Sports :

On est en pleine période de reprise, les équipes ont retrouvé l’entraînement et dès le 3 novembre, il y aura normalement la Coupe de France en Martinique. Ça vous fait quoi de savoir que le football reprend ?

« C’est une très bonne chose. Je suis Robertin et j’ai vu les jeunes du Robert de 7 à 12 ans aller à l’entraînement ce mercredi après-midi et ça m’a fait très plaisir. En plus, notre élite, nos clubs de notre Ligue1 ici reprennent les entraînements. On aura sûrement la coupe à la fin du mois ou début novembre. C’est une très bonne chose pour le sport. Il faut au plus vite que tout le sport en général reprenne définitivement. »

Il y aura-t-il des moyens qui seront mis en place par la CTM pour aider les clubs à se relever de cette crise où les saisons précédentes ont été un peu hachées ?

« Oui, bien sûr ! Bien sûr qu’on a prévu effectivement d’aider les associations. Les clubs ont fait des demandes et on va les aider. On est obligés de les aider parce que c’est très difficile, surtout pour les licences. Ils ont diminué de moitié leurs licences. Effectivement, avec le pass sanitaire demandé, les clubs n’ont plus les moyens, même pas pour payer le transport. Nous la CTM, on fera notre part de travail. »

Êtes-vous optimiste pour l’avenir ? Quelles perspectives pouvez-vous donner aux licenciés, aux dirigeants et au monde du foot en Martinique ?

« Concernant le monde du foot, tout d’abord, je veux dire aux jeunes de revenir sur les stades. Ne restez pas chez vous devant la télé, devant un téléphone. Faites du sport, c’est pour la santé et c’est pour vous-mêmes. Le sport, c’est beaucoup de choses pour un être humain. Il y a beaucoup de débouchés dans le sport, comme socialement. C’est pour ça que j’incite vraiment les jeunes à revenir sur le terrain. Et aussi, ce que je demande c’est beaucoup de discipline. J’ai remarqué ces derniers temps sur les stades que ce n’est pas toujours facile. Les arbitres sont beaucoup contestés. On est tout d’abord Martiniquais. Les arbitres, c’est vrai, ils font des erreurs comme tout le monde fait des erreurs et même les footballeurs. Alors c’est pour ça que je souhaite qu’on remettre un peu de calme et qu’on respecte les arbitres parce qu’ils sont essentiels. S’il n’y a plus d’arbitres, on n’aura plus de football. »