Le président du Golden Lion, Laurent Saint-Honoré réagit suite au tirage au sort de la coupe de France zone Martinique et à l’éviction de Philippe Armède.

Interview du président du Golden Lion, Laurent Saint-Honoré :

Le Golden Lion va recevoir l’Aiglon du Lamentin en coupe de France. Partez-vous craintif ou confiant ?

« L’Aiglon reste une grosse écurie de la Martinique. Mais, on a l’habitude de ce genre de compétitions. En plus, elle sera particulière parce qu’il y a la crise sanitaire et il y a eu trois ou quatre mois d’arrêt… Dans cette coupe de France, de toute façon, ce sont les 8 meilleures équipes qui sont en lice. Quelle que soit l’équipe que vous auriez rencontrée, ça n’aurait pas été un match aussi simple que ça. On est confiants. On est une équipe compétitive. On va essayer de gagner. »

Cette saison, la Coupe de France est-elle vraiment primordiale ?

« Ça a toujours été quelque chose de primordial. La coupe de France génère des émotions très intéressantes, surtout quand on part jouer dans l’Hexagone. Pour l’avoir déjà vécu trois fois, c’est extraordinaire de voir comment le peuple antillais, je dis même pas martiniquais, nous suit. Quand vous êtes à l’hôtel tous les jours, la Guadeloupe, la Guyane, même l’océan Indien viennent vous voir et ça crée vraiment une chaleur vraiment exceptionnelle. C’est vraiment pour moi, en termes d’émotions, une superbe compétition. »

Enfin, Philippe Armède a été évincé du poste d’entraîneur du Golden Lion. C’est Christian Malod qui lui succède. Qu’est ce que vous pouvez dire de cette situation au club ?

« Cela s’est passé très sainement. C’est vrai qu’au départ, son projet de jeu nous avait séduits. Mais après, il ne s’est pas adapté à l’esprit du club. Donc, avec expérience, j’ai préféré en discuter avec lui. Ça s’est passé dans le calme et je pense qu’on a pris une décision mutuelle. Maintenant, je le remercie. Si ça se trouve, ce n’était peut-être pas le projet pour lui. Mais en tout cas, la vie continue. C’est comme ça dans le football. »