Originaire de la commune des Anses d’Arlet, Anthony Sifflet (16 ans) raconte ses débuts difficiles lors de sa première année au Paris Saint-Germain. À cette époque, il n’était qu’en U14.

Aujourd’hui, Anthony Sifflet évolue en U17 Nationaux au FC Rouen et fait partie des joueurs titulaires de son équipe. Une situation idéale pour un garçon de 16 ans qui espère percer en tant que joueur professionnel. Mais, en réalité, ce jeune Martiniquais n’a pas connu que de bons moments durant son parcours footballistique. Passé par les équipes jeunes du Paris Saint-Germain (U14 à U16), ce latéral droit originaire de la commune des Anses d’Arlet, qui peut également occuper le poste de défenseur central, a connu de grandes difficultés, lors de sa première saison au PSG. Il avait à peine 13 ans :

« Au début, c’était compliqué. Lors de ma première année, je jouais. J’ai effectué les 5 premiers matchs. Après, mon coach ne m’a pas fait jouer lors de la deuxième partie de saison. C’était compliqué pour moi car j’avais l’habitude de jouer. J’ai travaillé pour revenir plus fort l’année d’après et cette saison-là, le nouveau coach m’a fait jouer, » explique-t-il sur MLK Sport.

Et de poursuivre :

« J’ai travaillé dur car je n’étais pas venu en France pour rien. J’ai quitté la Martinique, mes parents et je ne voulais pas faire tout ça pour rien. Il y a même eu un moment où je voulais revenir en Martinique. Mais, je n’ai pas baissé les bras et les efforts ont payé. J’allais dans le froid m’entraîner, j’étais malade et j’allais m’entraîner. Je ne lâchais rien. Le vendredi, je n’attendais que la convocation. Je l’ai attendue pendant des mois et des mois. Et, ça a payé. »

Un bel exemple qui prouve qu’il ne faut rien lâcher pour réussir au football.

.