La Martinique va prochainement disputer la Coupe des Nations de la Caraïbe, est-ce que vous êtes confiant après ce que vous avez vu à l’entraînement ? 

« Ah oui ! Bien sûr je suis plus que confiant. Je suis même fier. On a un bon groupe, de bons joueurs. Comme le sport ça se joue sur le terrain et non dans les paroles, les joueurs sont conscients de leur qualité. Après il faut mettre tout en place pour que la réussite soit là. Mais je suis en attente effectivement de beaucoup de bonnes choses. »

Quel serait le point positif, c’est-à-dire l’avantage que la sélection a déjà ?

« L’avantage c’est d’avoir des joueurs d’expérience et d’être un groupe très uni: Les joueurs se connaissent! Je pense que par rapport à cela les rôles sont beaucoup plus faciles. Ils ont la confiance aussi et un entraîneur qui connaît très bien les joueurs. Donc l’osmose est un peu plus facile pour tout le monde. »

Vous êtes content du travail de Jean-Marc Civault ?

« Ce n’est même pas à moi de juger je crois que déjà c’est aux joueurs de le faire. Il n’y a pas que lui dans le staff, ils sont plusieurs à faire un travail formidable. Cela se voit sur le terrain. Dans un groupe on a besoin de chef, d’un bataillon… Jean-Marc Civault arrive à transcender les joueurs. Effectivement, on sent que c’est un entraîneur qui aime ses joueurs et vice versa les joueurs aussi l’aiment. Donc ça se passe bien! »