Après une reprise de championnat tronquée, un Challenge Foot à 8 de 5 journées a été lancé dimanche pour pallier les difficultés sportives et administratives subies par la plupart des équipes féminines en Martinique. L’adaptation est le maître mot selon Loriane Martial.

Interview de Loriane Martial, la capitaine du RC Rivière-Pilote après la victoire de son équipe face au SC Lamentinois (0-8), dimanche :

Qu’as-tu pensé de cette première dans ce Challenge Foot à 8 ? Et, il y a-t-il une différence avec le foot à 11 ?

« C’est une nouvelle façon de jouer et il y a de nouvelles règles. C’est une adaptation qui est non négligeable. Après, ça reste du foot. On essaye de faire au mieux. »

NDLR : le règlement du Challenge Foot à 8

Comment joue-t-on à 8 ?

« On essaye de jouer le plus naturellement et le plus simple que possible. On s’est très peu entraînées à 8 depuis le début de la saison. On essaye de prendre nos marques. »

Il y a-t-il une forme de découragement quand on apprend qu’on va jouer à 8 et que le championnat foot à 11 va tarder ?

« Découragement, non. C’est sûr qu’on a repris assez tôt, mi-août. On s’est bien préparées avec Stéphane. On pensait reprendre à 11 et effectuer tout le championnat avec certaines journées à 8, comme c’était prévu. Pour l’instant, le championnat est en stand-by. Donc, on fait avec… Ce sont des éléments qu’on ne maîtrise pas. Donc, on s’adapte. On veut juste jouer au foot et on espère pouvoir rejouer à 11 dès que possible. On ne néglige pas le Challenge qui est mis en place. On va jouer à fond, comme d’habitude. »

Face au SC Lamentinois, vous gagnez 8 buts à 0 (en 30 minutes). On a senti que c’était trop facile…

« Trop facile, je ne sais pas. En tout cas, on s’est montrées sérieuses et on a fait le nécessaire. Après c’est une jeune équipe aussi. Elles n’ont pas démérité. Ce sont des filles qui viennent, qui jouent et qui s’entraînent. Donc, on ne peut qu’applaudir ce type de comportement. Nous, on essaye de faire de notre côté ce qu’on a à faire. Aujourd’hui, ça a plutôt bien marché. On a mis 8 buts. On s’est quand même mis en difficulté. Il y a pas mal de choses qui seront à travailler. On va juste se remettre au boulot. »

NDLR : Aurélie Roujé (x4), Eve Hieu (x2), Moana Janvier-Africa et Mirella René-Corail sont les buteuses du RC Rivière-Pilote face au SC Lamentinois.

L’objectif est de gagner ce Challenge Foot à 8 ?

« Oui bien sûr. Je pense que, quelle que soit l’équipe, quand on prend part à une compétition c’est pour la gagner. On est ambitieuses. On travaille pour ça. On sait que ça sera difficile parce qu’il y a de très bonnes équipes qui sont engagées dans ce Challenge. Mais, on y va en tout cas pour gagner et on fera le nécessaire. On fera les comptes à la fin du Challenge. »

Que penses-tu des autres équipes comme le Club Franciscain ou le RC Saint-Joseph qui se sont bien renforcées… Il y a-t-il une forme de crainte ?

« Pas de la crainte. Simplement du respect. On respecte chaque adversaire. Que ce soit le Club Franciscain, le RC Saint-Joseph, ou le SC Lamentinois. On respecte tout le monde. On connaît les qualités de nos adversaires. Mais nous, on n’a pas peur et on ne craint personne. Au contraire, ça nous donne envie de progresser, de faire mieux et surtout de conserver ces titres qu’on a gagnés la saison dernière. »

.