Pays hôte de la compétition, la France a atteint son premier objectif : Arriver en 1/8e de finale à l’EURO. Dans un groupe à leur portée, malgré de bons résultats sur le plan comptable, les hommes de Didier Deschamps n’ont pas impressionné grand monde. Quels enseignements peut-on tirer de leur début de parcours?

equipe de France euro

Les joueurs :

Premièrement, nous pouvons retenir quelques points positifs, au sein de l’équipe de France il y a des talents ! En effet, c’est peut-être cela la grosse satisfaction du moment.

Kanté Euro

N’Golo Kanté :

Ce n’est pas le plus influent du groupe, mais ce joueur est précieux pour les Bleus. Pour moi, c’est un joueur très utile. Solide défensivement, il est intéressant dans la récupération et dans la transmission des ballons. De plus, il lui arrive parfois de se projeter très haut sur le terrain, soit pour attaquer soit pour défendre. N’Golo Kanté joue le rôle d’un vrai numéro six à l’ancienne c’est-à-dire un joueur qui presse sur le porteur du ballon et qui est très mobile sur le terrain. Serait-il le nouveau Makélélé ? Oui en beaucoup plus fort ! Grâce à ce joueur, Deschamps peut constater une stabilité défensive maintenant.

Coman euro

En outre, Coman et Sissoko peuvent aussi faire partie des satisfactions. Même s’ils n’ont pas marqué de buts, ils ont su faire quelque chose d’essentiel au football : Ils ont tous les deux mouillé le maillot ! Ces joueurs étaient partout quand ils jouaient : Ils défendaient et attaquaient.

Même s’ils ne font pas totalement partie du onze type du sélectionneur des bleus, Sissoko et Coman peuvent être de très bons remplaçants afin d’apporter de la percussion à la fin des matches et peser physiquement sur la défense adverse.

Payet Euro

Dimitri Payet :

Enfin, Payet est le joueur le plus important du groupe sur le plan offensif. Meilleur buteur de sa sélection en inscrivant deux buts, il a été impressionnant lors de ses trois premiers matches. Habile et très technique avec le ballon, à chaque toucher de balle il arrive à toucher un nombre remarquable de spectateurs. Ce milieu offensif a aussi une très bonne vision du jeu, et que dire de ses passes… Elles sont merveilleuses. Vrai numéro dix de l’équipe, Dimitri Payet a la qualité pour marquer également de magnifiques coup-francs.

A l’image de Platini ou de Zidane, d’après moi, Payet peut mener les Bleus jusqu’à la dernière marche de la compétition.

Néanmoins, il y a eu aussi de la déception. Nous pouvons citer quelques joueurs comme Martial, les latéraux Evra et Sagna voire Griezmann qui n’arrivent pas vraiment à imposer leur style de jeu ou qui ont eu beaucoup de difficultés à gagner leurs duels.

Par exemple, Bacary Sagna est souvent trop prudent. Il fait beaucoup de passes vers ses défenseurs centraux et n’occupe pas suffisamment son couloir droit pour créer du danger. Il est à noter que sans les efforts défensifs de Coman, Sissoko, ou Kanté, ce coté droit pourrait connaître davantage d’alertes.

Changer la stratégie :

Tactique

Alors que les premiers objectifs sont atteints, il faut que les joueurs français rassurent les supporters. Maintenant, la stratégie doit être différente : Fini la prudence! Fini les calculs!

Les Bleus rentrent dorénavant dans le vif de la compétition. Il faut qu’ils jouent en montrant des phases de jeux offensives. Deschamps doit penser à l’attaque car les supporters et les observateurs veulent des buts. En plus, c’est leur point fort ! Il faut aujourd’hui avoir un état d’esprit de gagneurs comme on a pu le voir lors des matches amicaux ou encore au préalable contre l’Ukraine au Stade de France pour se qualifier à la coupe du monde 2014 au Brésil.

Même s’il a son équipe type déjà en tête, Deschamps doit arrêter de faire souffler ses cadres. Il faut chercher la stabilité et donc faire jouer le meilleur onze possible.

D’ailleurs, le système de jeu doit être obligatoirement le 4-3-3 car l’équipe est souvent à l’aise en suivant ce schéma tactique. Comme lors de la première période face à l’Albanie au Vélodrome, la mise en place du 4-2-3-1 n’est qu’une mauvaise idée et serait synonyme d’échec à ce stade de la compétition.

Les Attentes : Deschamps

Pour le prochain match contre la République d’Irlande l’équipe qui jouera devra avoir un collectif ficelé. Les spectateurs devront retrouver impérativement l’entente collective des matches de préparation. Il faudra donc laisser Dimitri Payet mener le jeu, et avoir une bonne cohésion entre le milieu et l’attaque. Ensuite, nous attendrons de plus belle les joueurs clés du groupe France comme Pogba, Matuidi, et Griezmann. De plus, nous attendrons la charnière Koscielny-Rami afin qu’elle nous confirme sa solidité du début de l’EURO.

En fin de compte, pour gagner le championnat d’Europe des nations l’équipe de France doit réussir à inquiéter ses adversaires car enfin cette équipe a un grand avantage : Elle joue à domicile !

Payet but