Tu es un latéral droit assez expérimenté, est-ce que cet avantage te sert sur le terrain ?

« Avantage? Vous savez dès qu’une nouvelle compétition commence, surtout en sélection, il faut tout de suite hausser le niveau parce que nous rencontrerons des équipes qui jouent des compétitions comme la Coupe du Monde voire Coupe des Confédérations. Donc il faut faire monter le niveau. Après on a eu une très bonne préparation il y a deux semaines de cela, donc je pense que cette préparation va porter ses fruits lors du tournoi le 22 juin. » 

Tu as été du voyage à Nantes avec le Club Franciscain, ne penses-tu pas que tu as les qualités afin de rivaliser face aux grosses équipes que vous allez rencontrer ?

« Oui j’ai quand même l’expérience de la Coupe de France avec le Club Franciscain face au FC Nantes. Cela a été une très bonne expérience surtout pour un joueur amateur. Après j’ai aussi l’expérience d’avoir déjà participé à une Gold Cup: en 2013. Cela a été aussi une très grosse expérience. Nous avons quand même 6 à 8 joueurs qui ont participé à l’épopée de 2013. Nous avons remporté un match. C’était face au Canada. C’est des choses qu’on n’oublie pas ! Donc je pense que cette année avec l’expérience et l’apport d’autres joueurs professionnels martiniquais qui viennent de l’extérieur… Ils pourraient nous apporter de bonnes choses. »

Cette année collectivement il y a quelque chose à faire ?

« Oui collectivement ! Je pense que cette équipe de la Martinique est déjà rodée. Nous avons 8 joueurs locaux qui ont fait partie de l’épopée de 2013 donc la cohésion est déjà là. C’est juste qu’après une saison compliquée en club il faut recharger les batteries. Ensuite, avec les matchs amicaux, cela nous permet de relancer la machine et après les choses reviennent naturellement. »