Comment analyses-tu la défaite de ton club, le Club Franciscain, au match retour contre le Walter Ferretti ?

« Franchement, ce fut une très belle expérience. Malheureusement, on a perdu au match retour mais sinon dans l’ensemble ça a été. Pourquoi pas faire mieux la prochaine fois ! Au match retour, on a trop subi. On a fait que défendre et on n’a pas su vraiment attaquer. »

 

Aujourd’hui, tu te prépares avec la sélection de la Martinique pour affronter les Îles Vierges Britanniques le 11 septembre à Dillon (Ligue des Nations)… Comment se passe ta préparation ?

« Dans l’ensemble ça va. On est un peu fatigué parce qu’on a repris l’entraînement un peu plus tôt… Mais sinon dans l’ensemble ça va. »

 

Qu’est-ce que Mario Bocaly (sélectionneur) te donne comme exercices pour progresser ? 

« Mario c’est un bon coach. Tactiquement, il me permet de progresser. Il m’encourage. C’est un coach qui est très proche de ses joueurs. Pour m’améliorer je travaille tactiquement. »

 

Tu viens du François comme Abaul, Marajo, et les Thimon… Qu’est-ce que tu peux dire sur ces joueurs-là ? 

« Ce sont de très bons joueurs. De très bons techniciens. On a l’habitude de jouer ensemble. Ce sont de très bons joueurs ! 

 

Enfin, disputer pour ta part une deuxième Gold Cup en 2019 est-il réellement possible ?

« Oui c’est possible. Il y a de très bons footballeurs ici. On a de la qualité donc franchement c’est possible. Mais pour moi, j’espère être parmi les 23. »