À l’occasion de la dernière journée de la Ligue des nations de la Concacaf, la sélection de la Martinique défiera le Honduras (63e au classement FIFA) au stade Pierre-Aliker de Fort-de-France, ce jeudi 14 novembre 2019 (21h). Lors de cette rencontre, les Matinino joueront leur qualification pour la Gold Cup 2021.

Emmanuel Rivière, la surprise en attaque

Contre le Honduras, l’objectif est clair : il faut gagner. Et pour ce faire, le sélectionneur Mario Bocaly s’appuiera sur une sélection avec des retouches offensives. Composée de 16 internationaux martiniquais ayant participé à la Gold Cup en juin 2019, l’équipe de la Martinique disposera de ses cadres (Chauvet, Crétinoir, Hérelle, Abaul, Y.Thimon), d’une colonne vertébrale de joueurs professionnels ( Delem, Mandouki, Fortuné) et de Grégory Pastel de retour lors du prochain rassemblement.

Deux surprises complèteront cette sélection : le staff martiniquais a convoqué un milieu de terrain d’expérience, Franciano Etinof mais aussi Emmanuel Rivière, un attaquant détenant 175 matchs de Ligue 1. Un buteur de renom capable de scorer à tout moment.


Une efficacité offensive à retrouver

Le 14 novembre, les Matinino devront mettre les ballons au fond des filets. Lors du dernier match (défaite 1 but à 0), au Estadio Olímpico de San Pedro Sula, les coéquipiers du capitaine Sébastien Crétinoir n’ont pas attaqué énormément. « Face au Honduras, je n’ai pas trouvé qu’on a eu beaucoup de situations de but. Bien au contraire, on n’en a eu très peu, affirme Fabrice Reuperné. À la maison, on veut travailler davantage pour mettre notre adversaire en difficulté. On veut avoir plus d’occasions par rapport à ce qu’on a eu chez eux. » En effet, durant cette rencontre la Martinique a tiré 9 fois au but, sans cadrer aucune frappe. À Pierre-Aliker, davantage de mouvements offensifs et d’efficacité clinique sont attendus devant le goal.

Emmanuel Rivière sous les couleurs du Cosenza Calcio (D2 Italienne)

La Gold Cup 2021 dans le viseur

Pour se qualifier à la Gold Cup 2021, les hommes de Mario Bocaly doivent gagner le Honduras pour finir au mieux deuxième du groupe C, en Concacaf Nations League. Néanmoins, en cas de match nul, la qualification est toujours possible. Dans ce cas de figure, il faut que los Catrachos remportent la rencontre contre Trinidad, le dimanche 17 novembre.

Si les Matinino perdent contre la sélection hondurienne, la qualification reste également possible par le goal-average. Mais dans cette hypothèse, il faudrait que les Trinidadiens disposent d’une différence de buts moins favorable par rapport à la Martinique.

D’où l’importance de marquer des buts…