Présélectionné en équipe de France U15 suite aux Interligues du 27 au 30 avril, Ludovic Louis-Marie repart à Clairefontaine pour un stage du 19 au 22 mai. Déterminé, il souhaite accomplir ses rêves.

Interview du jeune portier joséphin Ludovic Louis-Marie (15 ans), présélectionné en équipe de France U15 :

Comment se sont passées les Interligues à Clairefontaine aux côtés des autres joueurs d’Outre-Mer ?

« Dans l’ensemble, pour moi ça s’est bien passé. Ça demandait beaucoup d’envie, de sérieux et beaucoup de rigueur surtout. Après, on s’est adaptés très vite même s’il y en a qui sont tombés malades par rapport au froid. Moi, j’ai eu la chance de ne pas tomber malade. Pour moi, ça s’est bien passé. »

Quand tu es arrivé à Clairefontaine, ça t’a fait quoi tout d’un coup ?

« Tout d’un coup, je me suis dit que c’est à moi de décider de mon avenir et de ce que je veux faire. Il fallait que je montre ce que je savais faire sur le terrain, quand je suis arrivé là-bas. C’est ce que je me suis dit, il faut que je montre ce que je sais faire et prouver ce que je vaux. »

Tu as effectivement bien prouvé puisque tu as été présélectionné en équipe de France U15. Cette présélection représente quoi pour toi ?

« Pour moi, c’est le travail qui paye, c’est tout. C’est ce que j’ai dans ma tête, le travail paye. J’espère qu’il va continuer à payer. »

Tu repars à Clairefontaine avec motivation, je suppose…

« Avec motivation, avec de l’envie et surtout de la détermination. »

Après les Interligues, tu n’es pas retourné en Martinique en même temps que les autres car tu as fait une semaine en immersion au centre de formation de l’Olympique de Marseille. Comment est l’atmosphère dans ce centre ?

« À Marseille, ça demandait de la discipline. Il fallait être discipliné et rigoureux. Mais pas seulement ! Il fallait être à l’heure et être autonome. Il fallait surtout s’adapter et une fois que c’est fait, tu te laisses emporter par le courant. Après, c’est à toi de jouer. »

C’est quoi une journée type dans ce centre de formation ?

« Le matin, le réveil est à 6h et à 6h on prend le petit-déjeuner. À 9h, c’est l’entraînement. Ensuite, à midi on mange. L’après-midi, ça dépendait. Parfois, on avait des séances ou bien on allait voir des matchs. Moi, j’ai eu la chance d’aller voir la rencontre Marseille-Lyon (0-3). C’était vraiment un plaisir. »

À un moment, tu as eu l’opportunité de jouer au basket et tu as continué le foot. Pourquoi as-tu voulu poursuivre le foot ?

« J’ai fait ce choix car je me suis dit que c’est depuis l’âge de trois ans que j’ai commencé le foot. Le basket, c’était que pour le plaisir. C’est juste parce que j’allais aux entraînements de ma mère et que je jouais sur le côté. Des fois, je m’entraînais avec elle. Mais, c’était un coup comme ça. Je ne me voyais pas évoluer dans le basket. Pour moi c’était foot, foot, foot. »

Tu te fixes quoi dans les prochains jours ?

« D’être repéré par d’autres clubs et de continuer mon aventure. J’essaye surtout de rester le moins que possible ici. J’essaye surtout de faire plaisir à mes parents. De vivre mes rêves. D’accomplir mes rêves. C’est tout. »

Ludovic Luis-Marie (Golden Lion) qui fait partie de la Section d’Excellence Sportive s’envolera à nouveau la semaine prochaine pour participer au stage national de l’équipe de France U15, organisé du 19 au 22 mai à Clairefontaine. Près de 80 jeunes originaires de toute la France seront présents.

.