Emmanuel Vanitou, un jeune joséphin ayant grandi dans l’Hexagone, est l’une des recrues du club double champion en titre de Martinique. L’ancien attaquant de l’Entente Verneuil-sur-Seine nous parle de sa nouvelle équipe.

Interview d’Emmanuel Vanitou, l’une des nouvelles recrues du Golden Lion cette saison :

Pourquoi avoir quitté l’Entente Verneuil-sur-Seine pour le Golden Lion ?

« Au Golden Lion, il y a un projet ambitieux. On m’a proposé un bon projet et comme depuis un certain nombre d’années j’entends parler du football martiniquais en bien, je me suis dit que ça serait bénéfique pour moi de rejoindre le Golden Lion. »

Comment se sont déroulées les premières approches avec le club ?

« J’ai pris contact avec le président Laurent Saint-Honoré. Début juin, on a établi les premiers contacts. J’ai pu envoyer mon CV sportif et quelques vidéos de moi en match. Ça lui a plu. Ensuite, tout s’est déroulé début juillet avant la date butoir du mercato, le 15 juillet. Ça s’est fait rapidement. Il m’a appelé et m’a proposé de venir. J’ai accepté immédiatement sans réfléchir. »

Quel projet personnel et collectif les Joséphins t’ont-ils présenté durant les phases de discussions ?

« On m’a toujours dit que le Golden Lion est un club familial et qu’il y avait une bonne entente. Je sais que les joueurs s’entendent très bien et ça a été un plus pour moi car s’entendre correctement avec ses coéquipiers joue sur les performances. Ça ne peut que nous rendre meilleurs. Le fait de jouer énormément de compétitions aussi m’a donné envie de rejoindre le club. »

Au Golden Lion, il y a Kévin Parsemain, Alvyn Lamasine, Isaias Alves Dos Santos, Jordy Boriel ou encore Thierry Catherine. Etant un attaquant polyvalent, comment vois-tu la concurrence ?

« Moi je vois la concurrence comme une source de motivation. Déjà, évoluer avec une personne comme Kévin Parsemain ça ne peut qu’être une source de motivation en plus parce qu’on peut gagner en expérience et il peut nous apprendre certaines choses. Donc, on ne peut qu’évoluer. Ensuite, pour moi, la concurrence est quelque chose qui me motive et me rend encore plus fort. On va dire que c’est mon carburant. Clairement, ça ne me fait pas peur. Je sais qu’en venant ici il y a de la concurrence. On m’a toujours dit ça. Mais je suis prêt pour ça. »

Tu es passé par les équipes jeunes du PSG avant de jouer avec des équipes de niveau amateur en France. Peux-tu nous raconter cette période avec le PSG ?

« J’étais en U17 deuxième année en Division d’Honneur. Je suis allé là-bas pour gagner en expérience. Les six premiers mois étaient difficiles parce que tu arrives dans un nouveau club et il y a beaucoup de joueurs du centre de formation qui sont prioritaires. Tu apprends à te taire et à bosser plus pour pouvoir gagner ta place. Jusqu’au jour où le coach fait appel à toi. La première partie de saison était difficile parce que je ne jouais pas et je restais souvent à la maison. Mais à partir de janvier j’ai commencé à jouer et à prendre beaucoup plus de plaisir. Donc, ça a été une année compliquée mais enrichissante dans le sens où j’ai appris à bosser et à travailler jusqu’à ce que je gagne ma place. »

Ton objectif premier était de devenir pro ?

« Oui bien sûr, j’ai toujours voulu être footballeur professionnel. Après, plus le temps passe, plus les objectifs sont revus à la baisse. Mais je garde ça toujours dans un coin de ma tête. Si un jour ça vient, je serai le premier heureux. »

À 22 ans maintenant, quels sont tes objectifs pour cette saison ?

« Personnellement, ce serait déjà de m’imposer en tant que titulaire et ensuite me faire voir. Marquer des buts, être décisif à chaque match et être régulier. Mais, mon plus gros objectif serait de toucher la sélection. Comme tout Martiniquais, c’est un rêve de jouer pour la sélection de Martinique. Donc, c’est mon objectif. »

Et tu crois toujours pouvoir devenir pro…

« Devenir un joueur pro, comme j’ai dit ça reste dans un coin de ma tête. Là, je joue au football et on verra ce que ça donne. Si les performances sont bonnes, forcément par la suite, il y aura du bon. »

La reprise du club double champion en titre de Martinique débute ce mardi soir (18h30) à Saint-Joseph.

.