Pascal Lina est le nouvel entraîneur du RC Rivière-Pilote cette saison. Selon lui, son équipe doit travailler sa cohésion, sa communication et être plus agressive pour faire face aux autres équipes.

Interview de Pascal Lina, nouvel entraîneur du RC Rivière-Pilote :

Pourquoi as-tu rejoint cette équipe du RC Rivière-Pilote ?

« Je n’étais pas parti cette saison pour coacher. J’avais décidé de prendre vraiment du recul. Le Racing avait besoin d’un entraîneur et c’est vrai qu’ils m’ont vraiment forcé la main, je vais dire, entre guillemets. C’est un challenge à relever. Je suis tout près. J’ai dit pourquoi pas. Ça va me permettre d’acquérir encore de l’expérience et surtout entraîner une équipe phare du Sud. Ce n’est pas n’importe quoi. C’est pourquoi j’ai décidé avec mon adjoint de venir pour relever ce challenge qui s’annonce difficile mais intéressant. »

Après cette défaite (6-0) face au New-Club, on constate qu’il y a du travail ?

« Oui et on le savait déjà. Même si nous avons effectué des matchs amicaux où nous avons gagné, on savait qu’on n’était pas encore prêts. Je félicite les gars dans leur comportement. On n’a pas baissé les bras. Même si on était menés, on a continué à jouer et à chercher à faire du jeu. C’est vrai qu’il y a beaucoup de nouveaux. Donc, il manque de la cohésion… le temps que l’amalgame se fasse. On a vu qu’on ne se connaissait pas encore. On se cherche. On va retenir qu’il y a des choses à faire et à ne pas faire. On va travailler et corriger ça à l’entraînement. Tout le monde est conscient des efforts qu’il nous reste à faire. C’est maintenant à nous de travailler et de gommer pas mal de choses pour être plus sereins le week-end prochain. »

Qu’est-ce qu’il faut gommer justement ?

« On a remarqué le manque de communication qu’il y a entre les joueurs, Le manque de cohésion, il faut gommer tout ça. On n’a pas de cohésion. On se cherche mais on est un peu timorés. On a peur de faire la passe pour le partenaire puisqu’on ne le connaît pas encore suffisamment. Ces points-là sont des points clés. On joue mais on ne fait pas suffisamment confiance au partenaire pour lui faire franchement la passe ou pour lui parler. On avait des situations et par manque de communication, on laisse le ballon pour l’adversaire à chaque fois, que ça soit en défense, au milieu de terrain ou en attaque. On a déjà ce point positif, on joue. Donc, il faudra qu’on améliore notre jeu. Mais, c’est la cohésion qui nous manque, la communication, ou encore trouver plus d’envie et d’agressivité. Ça se travaille. »

Enfin, que vise le Racing cette saison ?

« Nous le Racing, on est en R2. Donc, l’objectif c’est déjà de jouer si possible la montée. Mais, on sait que le chemin sera difficile et qu’on sera attendu. Avec toutes les équipes du sud de notre groupe, ce sera pratiquement que des derbies. Donc, c’est à nous de travailler et de se préparer au mieux pour pouvoir faire face à tous ces derbies qu’on aura pour regarder dans quelle condition on se place pour, si ça se passe bien, être parmi les premiers pour accéder en Régional 1. »

Le Racing Club de Rivière-Pilote reçoit le FEP Monésie ce vendredi (20h) à En Camée à l’occasion du 1er tour de la Coupe de Martinique.

.