De passage en Martinique, le responsable de la préformation et éducateur U14 du PSG, Thomas Leyssales a rendu visite à la PSG Academy Martinique. Il s’est exprimé sur le niveau des jeunes qu’il a observés.

Interview de Thomas Leyssales, responsable de la préformation et éducateur U14 du PSG :

Pourquoi venir ici en Martinique ?

« Tout simplement, je suis venu rendre visite à la PSG Academy Martinique, en tant que responsable préformation au Paris Saint-Germain, pour échanger avec les éducateurs et le directeur pour voir un peu les besoins qu’ils peuvent avoir, leurs problématiques et échanger surtout sur la méthodologie que l’on souhaite qu’ils mettent en place. »

Quelles sont vos premières observations et que pouvez-vous constater ?

« Ce que j’ai constaté c’est que les éducateurs essayent de mettre en place notre méthodologie, celle du Paris Saint-Germain et ça, c’est très bien dans un premier temps. Je me suis aperçu aussi que sur leurs échanges avec les joueurs et sur leurs correctifs, il y avait des choses intéressantes même s’il faut toujours s’améliorer. C’est pour ça aussi qu’on a beaucoup échangé entre midi et deux, lors de la pause qu’on a eue sur cette journée de mercredi, pour voir comment on pouvait s’améliorer et proposer encore mieux aux jeunes de Martinique. »

Quelles sont donc les pistes pour faire monter le niveau ?

« Pour faire monter le niveau, il faut essayer par exemple d’avoir un temps effectif plus important encore et plus conséquent sur l’entraînement. Peut-être en ayant des aménagements et des réflexions dans le jeu pour créer et stimuler les jeunes avec une meilleure dynamique. Ce sont de petites pistes sur lesquelles on échange régulièrement avec toutes les PSG Academy. »

L’objectif du Paris Saint-Germain c’est vraiment de faire travailler les joueurs avec le ballon et sans le ballon ?

« Oui. Sans le ballon un peu moins pour être honnête. Mais, c’est surtout avec le ballon. La qualité première pour être joueur de haut niveau c’est la relation avec le ballon, la technique et l’intelligence de jeu. Donc, pour travailler ça, il faut avoir le ballon et c’est la priorité. Tous les exercices qui ont été mis en place aujourd’hui étaient avec le ballon. C’est vraiment la priorité. »

D’une manière générale, comment trouvez-vous le niveau des jeunes joueurs (U13, U15, U17) que vous avez pu voir en Martinique par rapport à la France hexagonale ?

« En métropole ou en Martinique, je pense qu’il y a de bons joueurs partout. Il n’y a pas de grosses différences. Il peut y avoir des joueurs moins bons ou des joueurs meilleurs. Mais, il n’y a rien de si particulier et de si significatif. Après, il y a des joueurs de qualité en Martinique, sans aucun problème. Et, on le voit bien sur le football de haut niveau. Il y a des Martiniquais qui ont bien réussi et tant mieux. »

Donc, il n’y a pas une qualité qui se dégage par rapport à la France ?

« Chacun a des choses intéressantes. Il n’y a pas de choses différentes ou extrêmes entre les joueurs de Martinique et ceux de la métropole. Les opposer ne serait pas la bonne chose. Après, c’est sûr que la chance en métropole c’est qu’arrivé sur les U16 et U17, il y a des championnats nationaux qui font que le niveau s’élève et proposent des championnats intéressants pour la progression des jeunes. C’est là où c’est plus compliqué quand on est sur une île. Mais avant ça, les joueurs U13, U12, U11 travaillent et progressent comme c’est fait en métropole. »

À Paris, au sein des équipes jeunes, il y a un Martiniquais. Il s’appelle Mathis Jangeal. Comment va-t-il ?

« Il va très bien et il s’y plaît très bien. On est contents de lui. Il faut qu’il continue à travailler. Comme tout joueur, il a encore des choses à améliorer. Mais, on est contents de lui. Il est arrivé sur la fin d’année U13 et il est maintenant en U15. Il va finir son cursus de préformation chez nous pour ensuite intégrer le centre de formation. On espère qu’il va continuer à évoluer comme il l’a fait au sein de la préformation cette saison et ensuite faire son petit bonhomme de chemin au centre de formation en espérant qu’il progresse comme il faut pour après aller au plus haut niveau, chez nous. »

Thomas Leyssales sera en Guadeloupe ce jeudi pour rendre visite à la PSG Academy afin d’y voir la méthodologie qui est mise en place là-bas, son fonctionnement et échanger autour de ses potentielles contraintes.

.