Fin août, Kéran Léria a intégré le Centre Elite des Régions Françaises d’Amérique (Cerfa) en Guadeloupe. En vacances en Martinique, l’ancien attaquant de l’US Robert nous a donné de ses nouvelles.

Interview de Kéran Léria (17 ans), jeune Martiniquais actuellement au Cerfa en Guadeloupe :

Comment se sont déroulés ton adaptation et tes premiers mois au Cerfa ?

« Mon adaptation a quand même été compliquée, surtout le premier mois. C’était vraiment compliqué, on ne va pas se mentir. Mais après, mes coéquipiers ont su bien m’adapter que ça soit à l’école ou sportivement et ça s’est bien passé. Là, je commence à prendre mes marques et ça commence à beaucoup mieux aller. Pour le moment, ça se passe bien et j’espère continuer comme ça. »

Qu’as-tu déjà appris au Cerfa ?

« J’ai déjà appris beaucoup de choses. Dans le jeu, apprendre à ne pas balancer et apprendre à plus jouer. C’est un autre système et j’ai appris à jouer différemment avec mes nouveaux coéquipiers pour avoir des automatismes. L’année dernière, on évoluait en 3-5-2. Cette année, notre système est le 4-1-4-1 et tactiquement c’est différent. »

Au Cerfa, il y a des matchs en sénior aussi…

« Oui, on est dans le championnat de R1-Vito. C’est comme ici même si personnellement je trouve que le niveau du championnat martiniquais est beaucoup plus élevé que le championnat guadeloupéen. Ce n’est pas pour dénigrer le championnat guadeloupéen… Mais c’est mon ressenti. Franchement, il y a plus de jeu ici que là-bas. »

Au Cerfa, en général, comment s’organise la semaine ?

« Le lundi matin, c’est entraînement. Après, de 9h à 16h on va à l’école et de 20h à 21h30, on a une aide aux devoirs pour tout ce qui est scolaire. Le mardi, le mercredi et le jeudi les entraînements sont le soir. Le vendredi, l’entraînement se déroule le matin. Donc, on va dire que c’est entraînement tous les jours et après, école. »

C’est un vrai centre de formation…

« Oui, va dire ça. Mais, ils nous préparent déjà pour une éventuelle place en centre de formation. »

Intégrer un centre de formation est ton objectif ?

« Exactement ! C’est vraiment ça mon objectif premier : intégrer un centre de formation. Après, je verrai. Avec la force de Dieu, je continuerai à travailler pour atteindre mes objectifs. »

Enfin, maintenant que tu n’es plus à l’US Robert, que peux-tu souhaiter à ton ancien club ?

« De continuer à bosser ! Je vois qu’ils ne sont pas ridicules et je vois qu’ils s’en sortent pas mal sans moi. J’espère qu’ils pourront continuer à gagner des matchs. C’est tout ce que je peux leur souhaiter. »

.