Après des mois sans jouer, l’ancien gardien du Club Franciscain, Olivier Rosa-Arsène retrouve progressivement ses sensations et recherche toujours un club, professionnel de préférence. Des clubs de National 2 et 3 sont intéressés par son profil.

En 2020, Olivier Rosa-Arsène avait un contrat professionnel à Nybergsund, un club de 3e division en Norvège. Toutefois, après avoir disputé quelques matchs amicaux, la saison a dû être annulée par le gouvernement du pays à cause de la pandémie de coronavirus. Retour en France donc et fin de contrat quelques mois après. Pendant un an et demi, la situation sanitaire étant délicate, le portier martiniquais n’a pas vraiment su rebondir dans un club pro. Mais, après une bonne saison en R1 à Plessis-Robinson en 2022 et aujourd’hui avec quelques matchs le samedi en Foot Loisir et le lundi en Foot Entreprise, l’ancien gardien du Club Franciscain a bel et bien retrouvé ses sensations et vise toujours aussi haut :

« Je suis toujours à la recherche d’un club (NDLR : une équipe professionnelle de préférence). Je n’ai pas d’obstacles ou de barrières, j’ai joué dans plusieurs pays et je n’ai pas peur d’aller à l’aventure. Je suis prêt à étudier toute possibilité. Quel que soit le niveau ce n’est pas un souci, j’ai des clubs de National 2 et 3 qui étaient intéressés, tout dépendra des discussions, » a-t-il confié à France Antilles.

Récemment en Martinique pour les vacances de Noël, le portier de 33 ans en a d’ailleurs profité pour s’entraîner à Roches-Carrées avec Frédéric Cordier, l’entraîneur des gardiens du Club Colonial. D’après lui, si Olivier Rosa-Arsène devait revenir jouer en Martinique, il aurait, en tout cas, « largement sa place dans une équipe de R1 disputant les 6 Majò. » Un retour au pays, Olivier ne l’exclut pas, surtout si un bon projet s’offre à lui.

.