Actuellement, la ligue 1 est dominée par trois clubs, le Paris Saint-Germain, l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais. Si le premier est favori pour remporter le championnat de France, les deux autres sont pratiquement au même niveau. Cependant ces olympiques ont énormément de divergences : l’un se caractérise par le fait d’acheter les meilleurs jeunes joueurs de France tandis que l’autre a pour objectif de former les meilleurs jeunes français de son pays.
Dans cet article, nous nous poserons une question précise : Le schéma tactique de Lyon permettra-t-il de se qualifier en champion’s league à la fin de la saison ?

Le journaliste Denis Balbir a déclaré : « Lyon joue le meilleur football en France, Lyon a le meilleur buteur du championnat avec Lacazette, Lyon a un très bon noyau de jeunes, des joueurs d’expérience, un bon gardien… L’Olympique Lyonnais champion ? Pourquoi pas ! »
Nous, nous disons que cette équipe peut impressionner, mais elle peut aussi décevoir.

Pratiquant un style de jeu tourné vers l’attaque et jouant très bien avec le ballon, ce club a parfaitement montré sa force ces dernières semaines. Précisément face à Guingamp les lyonnais ont pu montrer qu’ils avaient aussi des atouts individuels remarquables, à l’image de Fekir, qui d’ailleurs avait marqué ce jour là.
De plus, Lyon a aussi une force collective. Nous pouvons constater que leur milieu en losange est très efficace. Le travail offensif avec ce schéma tactique se trouve particulièrement au milieu. En ayant un milieu offensif et deux attaquants en pointe de l’attaque, les joueurs joueront davantage dans l’axe du terrain que sur les côtés. Ils tenteront de trouver alors les deux pointes offensives en passant par le milieu grâce aux transmissions qui devront être précises des relayeurs au numéro dix.
En revanche, ce schéma génère moins de mouvement sur les ailes du terrain, mais plus de vivacité et de dribles au centre. Avec un milieu offensif qui devra obligatoirement être habile et impressionnant balle au pied, cette formation tactique est normalement le meilleur schéma pour attaquer l’adversaire.
Cependant, au niveau défensif, il faudra faire très attention au jeu sur les côtés. Les milieux relayeurs durant l’effort, devront aider les arrières latéraux à stopper l’attaque adverse, puisqu’il n’y a pas d’ailiers offensifs pour aider les arrières latéraux à défendre sur les parties extérieures du terrain.

En faisant le jeu, Lyon a aussi la chance d’avoir quelques éléments dans son effectif qui ont de l’expérience, néanmoins : on ne gagne pas un championnat qu’avec des jeunes joueurs ! Il faut qu’ils soient pour le moment obligatoirement encadrés par les anciens. La présence des Malbranque, Mvuemba, Bedimo… est primordiale.
En outre, cette équipe peut avoir des limites dans la présence physique. Assez court en taille, et s’appuyant surtout sur la technique, les lyonnais ont souvent eu des problèmes à ce niveau. Par exemple, contre Bastia, l’OL a eu des difficultés à conserver le ballon et à pratiquer son jeu habituel car les bastiais, surtout en première période, pratiquaient un pressing assez haut et récupéraient le ballon. Les Corses utilisaient d’ailleurs le physique dans la récupération, ce qui gênait évidemment le milieu lyonnais qui par ailleurs a la grande qualité d’être très technique.

Pour finir, je ne dirai pas que l’Olympique Lyonnais est candidat pour le titre mais comme plusieurs autres clubs de ligue 1, cette équipe peut être dangereuse et peut prétendre à une qualification à la ligue des champions. En attendant, il faudra déjà gagner face à l’As Saint-Etienne (l’ennemi de toujours !) et également postulant pour une place européenne.