Deux clubs français, toujours en lice en coupe d’Europe, auront l’occasion dans les jours à venir de se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue Des Champions : L’As Monaco et le Paris Saint-Germain !
Ces derniers jours, ces deux équipes ont montré qu’elles avaient clairement les qualités requises pour jouer le tour suivant. La France entière se pose maintenant une réelle question : Nos clubs français réussiront-ils à se qualifier pour les ¼ de finale de cette compétition ? Dans cet article, nous commenterons essentiellement le fond de jeu produit par nos chers français face aux anglais de Chelsea FC et d’Arsenal FC.

Tout d’abord, prenons l’exemple du PSG.
Jouant à domicile contre les Blues, les parisiens ont démontré qu’ils restaient toujours solides en C1, malgré quelques difficultés en championnat cette saison. En obtenant un score nul (1-1) lors du match allé, Paris se déplacera à Londres avec un objectif : décrocher une qualification inattendue en terre anglaise !
Pour ce faire, il faudra que les joueurs de Laurent Blanc marquent des buts. Cette rencontre sera totalement différente de ce que l’on a pu voir l’an passé. Paris devra cette fois-ci jouer, au lieu de se contenter de défendre. Contre le Chelsea FC de cette année, nous avons remarqué que Paris dominait le milieu de terrain. Grâce au repositionnement de David Luiz, évoluant en milieu défensif, les spectateurs ont pu observer que ce joueur était précieux dans le pressing et dans la récupération. Il a apporté un plus dans l’aspect défensif, déjà très solide avec Silva et Marquinhos en défense centrale.
De plus, offensivement, malgré l’absence de Lucas qui pouvait apporter sa vitesse, le club de la capitale était généralement efficace devant les buts. Cavani et Ibrahimovic, faisant partie des plus dangereux chez les parisiens, devront donc avoir la même préparation pour ce match retour, car ils seront pour rappel obligés de marquer. Pour arriver au but, il faudra jouer le plus possible sur les côtés du terrain, en utilisant un jeu direct, précis, et rapide. Il faudra également se rapprocher énormément du gardien de but, en amenant des centres, puis tirer et essayer de cadrer pour inquiéter Courtois, l’un des meilleurs gardiens du monde.
Paris ne devra pas être trop naïf, car s’il fait le jeu, Chelsea aura l’occasion de l’attendre pour ensuite récupérer le ballon.
Enfin, pratiquer un marquage individuel pour bloquer les milieux et les milieux offensifs londoniens sera important dans ce match.

Concernant l’As Monaco, il n’y aura pas trop de choses à dire, car collectivement cette équipe est fantastique. En gagnant à l’extérieur face aux gunners d’Arsenal (1-3), les monégasques ont prouvé que même en jouant défensivement, ils ont les qualités pour marquer beaucoup de buts. D’après moi, Monaco a fait le plus difficile au match allé. Ils ont pu créer un équilibre entre la défense et l’attaque, chose qu’ils ont très bien pratiqué face à une équipe anglaise potentiellement plus forte normalement que le vice champion de ligue 1. Monaco aussi jouait simplement, faisait les bons choix, et progressait dans chaque partie du terrain. Malgré leur manque d’expérience, l’équipe du portugais Jardim s’est bien comportée et a pu supporter la forte ambiance des anglais.
Cette équipe m’a charmé ! J’ai senti une solidarité, de la puissance, et du génie chez elle. Elle jouait avec précision et intelligence. Appliquée, elle dégageait une hargne de vaincre.
Il faudra absolument reproduire cette élégance de jeu à domicile face à une équipe londonienne qui fera tout pour se qualifier. Arsenal FC aura à cœur de rattraper son retard. Il faudra être concentré et afficher le même visage qu’au match allé, en étant équilibré et dangereux offensivement.

Le style de jeu est très différent chez ces deux clubs de notre championnat français. Cependant, la motivation ne sera pas si divergente. Il leur faudra dans tous les cas, pour atteindre à leur but, mouiller le maillot et être très concentrés sur le terrain. Tout un pays sera derrière eux, car battre des équipes anglaises, ce n’est pas une petite affaire !