Présentation d’un groupe de supporters d’Outre-mer passionnés de l’Olympique de Marseille. C’est monsieur Félix Jacqua qui s’exprime au nom du groupe :

IMG_20180524_163423

 

La saison 2017/2018 est terminée, pour un supporter de l’OM, la saison est-elle réussie ?

« Étant supporter de l’OM, la saison pour moi est réussie. Comme le coach et le président l’ont dit, l’objectif en début de saison était de faire mieux que la 5e place de la saison passée. Cette saison, on termine 4e et en plus on fait un très beau parcours européen. On voit, grâce à l’OM, qu’il y avait de la ferveur et de la passion chez les supporters marseillais. Donc pour moi, la saison est réussie. L’équipe a montré de très belles choses. Elle a évolué. Elle a progressé. Après, il y a une pointe de déception car on rate de peu la Ligue des Champions et surtout on perd en finale de la Ligue Europa. Il y a quand même une petite pointe de déception mais la saison est réussie. »  

 

Sur cette même saison, est-ce que l’OM pouvait réellement espérer mieux en Ligue 1 notamment ?

« Oui. L’OM aurait pu espérer mieux en Ligue 1 parce qu’on n’est vraiment pas très loin de la troisième et de la deuxième place. Mais, on a perdu quand même des points qui nous ont coûté cher. Je trouve qu’on a eu quelques bonnes situations sur certains matchs, donc oui, en ligue 1 l’OM pouvait espérer mieux. Après, il y a eu pas mal de joueurs blessés. L’OM était l’équipe aussi qui avait joué le plus de matchs en Europe. Donc l’accumulation des matchs a joué aussi sur la fin de notre parcours en coupe d’Europe et sur notre 4e place en championnat… Mais on aurait pu espérer mieux. »       
 Quel est le plus gros regret cette saison ?

« Il n’y a pas vraiment de gros regret cette saison. Mais je dirai la finale de la Ligue Europa. Quand on voit qu’on aurait pu ramener un gros trophée deux ans après avoir débuté un nouveau projet, le OM Champions Project de Frank McCourt, la défaite est difficile à avaler. Mais bon, la marche était trop haute. J’espère qu’on va réessayer de remporter cette compétition la saison prochaine. Mais, franchement, si on avait gagné la Ligue Europa ça aurait boosté le projet. » 

 

En effet, l’OM a atteint la finale de l’Europa League cette année… Pour vous, contre l’Atlético de Madrid quel a été le tournant du match ?

« Pour moi, le tournant du match est la blessure de Dimitri Payet. Cette blessure déséquilibre complètement l’équipe. Avant l’ouverture du score de Griezmann et cette blessure, on voit qu’on a quand même le jeu à notre compte et on avait également très bien entamé le match. Donc je pense que cette blessure nous fait très mal et c’est le tournant du match pour l’OM dans cette finale. » 
Le mercato approche, quels joueurs l’OM devrait acheter pour renforcer l’équipe ?

« Je n’ai pas spécialement de noms en tête. Mais je pense que pour renforcer l’équipe il faudrait que l’OM enrôle un défenseur central supplémentaire, un milieu défensif pour épauler Luis Gustavo, et un vrai attaquant. Par contre, si j’avais un nom à donner, je dirais Moussa Dembélé. » 

 

Pour vous supporters, quel sera l’objectif de la saison prochaine (2018/2019) après avoir vécu une saison riche en émotions ?

« L’objectif de la saison prochaine serait de faire mieux que cette saison. Mieux que la quatrième place en championnat. Faire aussi bien en Europa League. Ramener la coupe chez nous. Et enfin que l’équipe continue de grandir et nous donne encore plus d’émotions. »

 

IMG_20180524_134828
Parlons de Tropik’OM maintenant, comment et pourquoi ce groupe de supporters a été créé ?

« Il y a eu plusieurs étapes dans la création de Tropik’OM. Déjà, le président Jimmy Telga a créé un groupe WhatsApp. Il a réuni plusieurs supporters marseillais. De fil en aiguille, on a vu arriver sur ce groupe plusieurs passionnés et supporters de l’OM originaires des Antilles, principalement de la Martinique. Le groupe a grossi petit à petit. Ensuite, plusieurs personnes ont fait émerger des idées comme de faire par exemple des déplacements, et des rassemblements en Martinique. Après, on a voulu voir un match au Vélodrome. On a donc sondé le groupe pour connaître les intéressés. Les membres du groupe on voulu voir un match : OM vs OL. Donc, de ce fait, on a commencé à mettre sur la table un plan d’action pour pouvoir monter l’association et définir le nom du groupe. De là, on a pu créer ensuite une banderole, un logo… Après le déplacement à Marseille fin mars, c’est en réalité à ce moment que l’association Tropik’OM a été créée. Donc c’est une association toute récente qui évolue assez vite. On a plein de projets et plein d’idées. Donc on essaye de mettre tout cela en action et faire vivre l’association au mieux. »

 

IMG_20180524_134652

 

 Vous étiez combien à aller voir Marseille-Lyon ?

« Contre Lyon, on était une quarantaine au Vélodrome. On a fait ce déplacement pour les supporters du groupe qui n’étaient jamais allés au stade Vélodrome et qui voulaient y aller. Après, on fait surtout des rassemblements en Martinique, vu que la majorité du groupe est originaire de la Martinique. On est une vingtaine ou une trentaine en général… Comme je l’ai dit, le groupe est récent donc petit à petit on essaye de mettre en place des rassemblements un peu partout. Par exemple on en a fait 2 en Guadeloupe et 3 en Île-de-France. Sur notre bannière, Tropik’OM, nous rassemblons aussi toutes ces personnes venant des différents départements d’Outre-Mer (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion) qui vivent en métropole. Quelque soit le lieu de résidence, nous nous rassemblons du moment qu’on a la même passion marseillaise. L’objectif est de rassembler et unir le maximum de supporters marseillais originaires de ces différents endroits. Notons que nous avons des membres de Strasbourg et d’Espagne qui supportent l’OM aussi. Donc pourquoi ne pas se rassembler! » 

 

Par ailleurs, lors des matchs au Vélodrome par exemple, ça fait quoi d’être aux côtés de purs Marseillais ?

« Être aux côtés de purs Marseillais ça fait comme si nous aussi nous étions de purs Marseillais parce que la ferveur et la passion qu’on avait au Vélodrome sont presque identiques à celles des supporters marseillais. D’ailleurs, on a été très bien accueillis. Ils étaient très contents de voir combien l’Olympique de Marseille était autant coté chez d’autres supporters qui n’étaient pas de purs Marseillais. »  

 

IMG_20180524_134745

 

Après l’Olympico (OM vs OL), une partie du groupe de Tropik’OM a fait avec René Malleville sa fameuse « minute » … Comment avez-vous vécu ce moment avec René et l’équipe du Phocéen ?

« C’était un moment très convivial et très sympathique. Monsieur Malleville n’a pas hésité à nous contacter dès qu’il a vu qu’on venait sur Marseille. Déjà, on tient grandement à le remercier pour le geste qu’il a eu envers nous. C’était vraiment un moment exceptionnel. Il y avait beaucoup de fatigue car on avait passé une semaine et un week-end assez chargés. Donc, on était très satisfaits de faire la minute avec René. L’équipe du Phocéen a été très aimable avec nous. Ils nous ont bien accueillis. D’ailleurs, on espère au prochain déplacement retourner les voir. Franchement, on a passé un moment très agréable. C’était vraiment exceptionnel d’être avec René : le fan numéro 1 de l’Olympique de Marseille. »   
La saison prochaine, sera-t-il possible de revoir Tropik’OM au stade Vélodrome ?

« Cela fait partie d’un de nos grands projets : Ramener les membres de Tropik’OM au stade Vélodrome. Donc là, nous sommes en attente du calendrier de la saison prochaine pour savoir quel match on choisira pour mettre en place toute la logistique qu’il faut pour revivre de nouveau cette aventure. »

IMG_20180524_134806

Enfin, qu’est-ce que l’OM, en vérité, représente pour vous ?

« L’OM c’est comme un précieux. C’est notre précieux. On vit, on mange, on boit, on dort, on rêve OM. C’est quelque chose qui est dans notre ADN. On ne sait pas comment c’est arrivé. Mais c’est arrivé dans nos cœurs, dans nos âmes… La passion et la ferveur qu’on a à Tropik’OM pour Marseille sont égales à celles de n’importe quel grand fan d’un club. C’est quelque chose qui n’est presque pas explicable tellement il faut le vivre. Il faut vivre vraiment un match par exemple pour savoir ce que représente pour nous l’OM. On est très contents que l’OM renoue avec le positif et les victoires. C’est vraiment fort ce que l’OM représente pour nous. Forza OM ! »