Comment sens-tu ton groupe durant cette préparation afin d’être prêt pour affronter les Îles Vierges Britanniques le 11 septembre prochain ?

« Il y a quelque chose qui est déjà assez extraordinaire c’est que les joueurs sont bien. Ils sont venus au stage et font un maximum. Je veux remercier pour ça leur patron parce que je crois que ce n’est pas évident pour eux de libérer les joueurs. Je tiens à les remercier car ça nous permet de progresser et d’avancer. Donc les joueurs sont bien : bien préparés et bien prêts ! En plus, ils ont fait déjà une très bonne préparation avec leur club. C’est vraiment important car ce n’est pas moi qui ai fait le début de leur préparation. Moi j’essaye juste de continuer la préparation et de travailler en collaboration avec les clubs. » 

 

En quoi consistent les différents exercices que tu mets en place le matin tout comme l’après-midi ?

« Il y a deux temps c’est vrai. L’entraînement du matin c’est là où il y a une donne athlétique. En fait, on continue un petit peu la préparation entamée par les clubs. L’après-midi, on est essentiellement sur du technico-tactique ou du jeu au poste pour justement préparer le match des Îles Vierges Britanniques. On sait que ce sera un adversaire qui sera bien regroupé. Donc c’est à nous de travailler déjà sur ça pour qu’on soit performant pour qu’on réussisse à faire la différence tôt. »

 

FB_IMG_1534972158563 (1)

 

C’est quel type d’entraînement exactement ?

« Le matin c’est des ateliers. Des échauffements avec ballon bien sûr. Après, on peut faire des jeux réduits. Puis, le soir c’est soit des exercices de progression de balle, des exercices au poste devant le but ou une fois de plus des jeux. Des grands jeux ou des jeux réduits en fonction du nombre de joueurs… En tout cas, le soir, tous les joueurs sont là. Même ceux qui n’ont pas pu être libérés par leur patron. Ils sont tous là le soir. » 

 

On voit bien que la sélection de la Martinique est assez équilibrée car elle est rigoureuse en attaque tout comme en défense. Qu’est-ce que tu donnes comme consignes à tes défenseurs, milieux, et attaquants ?

« Non, je donne des consignes globales à l’équipe. C’est vrai qu’il y a des consignes plus spécifiques surtout quand on arrive à avoir des vidéos pour observer les joueurs en particulier. Au milieu de terrain, je crois que c’est la base de notre équipe. C’est aussi l’une des forces de la sélection. Ce milieu est capable de se projeter et de donner des ballons aux joueurs qui sont capables de se projeter vite vers l’avant. Donc, je donne juste des consignes en fonction de ceux qu’on observe de façon à ce que mes propres joueurs soient très performants. » 

 

Quel est le réel positionnement de Stéphane Abaul pour toi ?

« Oui, je crois que cette année il joue en pointe au Club Franciscain parce qu’ils n’ont pas encore eu de pointe en début d’année puisqu’il y avait le départ de Cilis. Après, pour moi Stéphane Abaul est un milieu de terrain. Maintenant, c’est vrai qu’il est tellement polyvalent : il arrive à être milieu relayeur, il arrive à être milieu axial, il peut jouer en 6 aussi… Donc, c’est un joueur vraiment qui a énormément de qualités et qui est capable de jouer dans tout le milieu de terrain. Au besoin, c’est vrai qu’il peut jouer en pointe car il est très adroit devant le but et est capable de très bien jouer dos au jeu. Donc à partir de là, je crois que c’est un joueur qui est très polyvalent mais moi je l’utilise essentiellement au milieu de terrain. »   

 

Contre les Îles Vierges Britanniques ton équipe envisage t-elle d’être tournée plus que les autres fois vers l’attaque ?

« Déjà, on sera chez nous ! C’est une première chose. La deuxième chose, c’est qu’on jouera un adversaire qui est censé être moins bon… Donc, notre objectif sera vraiment de faire la différence. Faire la différence d’une façon organisée. On ne partira pas à l’abordage. On voudra produire quelque chose de cohérent pour qu’on puisse faire la différence tôt et obliger cette équipe des Îles Vierges à sortir. On aura je pense face à nous une équipe en bloc qui sera très regroupée. » 

 

Enfin, la sélection ce sont les joueurs mais aussi l’ensemble du staff… Qu’est-ce que tu peux dire sur ce dernier ?

« Le staff est quelque chose de très important. Pour moi, le staff a toujours été la base de tout ce que je fais. Il faut qu’on soit vraiment ensemble. Aussi bien au niveau technique : Fabrice Reuperné (entraîneur adjoint), Fabrice Piejos (entraîneur des gardiens), Youri Rogol (le logisticien et intendant)… que le staff médical avec : Jean-Yves Piquion et Stéphane Bernadine (Kinésithérapeute). C’est un ensemble ! Mais aussi toutes les personnes qui sont autour de nous du comité directeur qui travaille dans leur rôle respectif : Maguy Nattes, Fred Miram Marthe Rose, et Georges Duquesnay, Dominique Danglade (directeur administratif et financier)… C’est en fait, plein de personnes qui sont autour de la sélection de façon justement à ce qu’on ait et qu’on tire le meilleur de chacun et que la sélection soit encore plus performante. » 

 

848C1D81-BCF3-4A9C-B2BE-53FFC86BD8AC