La jeune attaquante martiniquaise, Ludmila Gaydu est actuellement au centre de formation du Havre. Elle nous parle de son intégration au HAC et de sa préformation en Martinique.

Interview de Ludmila Gaydu (17 ans) attaquante martiniquaise du centre de formation du Havre :

Qu’est-ce que la Martinique représente pour toi et dans quel club as-tu fait tes classes ?

« La Martinique c’est mon île. C’est l’endroit où je suis née. Je ne l’oublie jamais. Je viens de Schoelcher et petite j’ai joué à l’Emulation. Au début, je faisais de l’athlétisme. Du coup, j’aime beaucoup courir. Surtout, courir vers le but car je suis attaquante. À ce poste, il faut avoir ce don-là pour réussir. Et bien sûr mettre le but quand il faut. »

À ton avis, quels sont tes points forts et tes points faibles au football ?

« Mes points forts sont ma vitesse et ma puissance de frappe. Je crois que je suis assez à l’aise techniquement aussi. Je pense que mon point faible c’est mon pied gauche… Autre point faible, j’ai du mal à rester sur mes appuis pour défendre. »

Tu as intégré le pôle et les sélections jeunes de la Martinique. Que retiens-tu de ces expériences ?

« J’ai disputé deux fois des tournois organisés par la Concacaf. J’ai été sélectionnée deux fois pour disputer des tournois Antilles-Guyane en 2017 et 2018. La première année en Guyane, on avait gagné et j’avais marqué beaucoup de buts. Mais mon meilleur souvenir, c’était à Bradenton avec la sélection U15 en 2018. On est arrivé en demi-finale du tournoi quand même. Je suis sortie meilleure buteuse de la compétition. J’avais notamment inscrit un doublé contre Saint-Kitts (victoire 2-1). Toute l’équipe avait bien joué. »

Te reverrais-tu jouer en sélection de la Martinique en sénior ?

« Bien sûr ! C’est la Martinique. Cela ne me gênerait pas. J’aurais aimé. »

Quelles sont tes relations avec Charlaine Marie-Jeanne ?

« C’est elle qui m’a trouvée ! J’étais en 5e et elle m’avait demandé de venir faire du futsal avec des joueuses plus grandes que moi. Et c’est comme ça qu’elle m’a trouvée. Je ne sais pas comment… Et depuis ça elle m’a suivie et a toujours été là pour moi. Elle parlait beaucoup avec moi aussi. J’étais plutôt attentive à ce qu’elle me disait. »

Comment as-tu été repérée ?

« L’année dernière, je suis partie en France. Mon beau-père connaissait le gardien du Paris FC donc j’ai pu obtenir un test d’entrée avec un des entraîneurs du club. Celui-ci a trouvé que j’avais un fort potentiel. Du coup, il m’a dit de rester au club. D’ailleurs, jusqu’à maintenant il me suit. »

Aujourd’hui, comment se déroule ton début de saison au Havre ?

« Lorsque je suis arrivée, j’étais plutôt timide car je suis assez réservée. Mais ça s’est vraiment bien passé. Je n’aurais jamais pensé m’intégrer hyper vite : au bout de 2 jours ! Aujourd’hui, je suis à l’internat et dans le centre de formation du Havre. Je m’entends avec toutes les filles. Les entraînements se passent bien. Franchement, rien à dire ! Je trouve que j’ai beaucoup progressé. »

Quels sont tes objectifs cette saison avec les U19 ?

« Cette saison, je veux marquer beaucoup de buts et essayer de me faire repérer un petit peu partout. Mon rêve ce serait de jouer en équipe de France et pourquoi pas jouer aux Etats-Unis plus tard car ils ont un bon football. Mais pour le moment, je suis bien au Havre. »

Interview réalisée en collaboration avec la Ligue de Football de la Martinique.