L’ancien directeur technique régional, Jocelyn Germé n’est pas ravi de la Gold Cup 2021 de la sélection de la Martinique. Il déplore notamment l’animation défensive et l’état d’esprit de l’équipe.

Après Marcel Pujar la semaine dernière, une autre personnalité du football martiniquais ne semble visiblement pas satisfaite de la Gold Cup 2021 de la sélection de la Martinique. Celle-ci, qui pour rappel, était placée dans un groupe de la mort, composé des Etats-Unis, du Canada et d’Haïti. En effet, dans un entretien accordé à Frances Antilles, l’ancien directeur technique régional, Jocelyn Germé n’a pas du tout apprécié les prestations des Matinino lors de la Gold Cup en juillet dernier.

Voici quelques extraits de l’interview de l’actuel directeur technique et entraîneur de l’Olympique du Marin :

« Nous avons été ridicules. La Guadeloupe a été éliminée, tout comme Haïti, mais on a vu des équipes présentes dans le jeu. Haïti joue la Martinique dans le dernier match de poules, ils n’ont que 12 joueurs (effectif décimé par le Covid-19) et ils arrivent à nous battre. En qualité de technicien, j’ai constaté qu’on n’avait pas d’animation défensive, à la perte du ballon les attaquants n’étaient pas concernés pour le récupérer et encore moins ceux du milieu du terrain. L’équipe n’avait pas d’âme », a confié Jocelyn Germe.

« Je ne connais pas le degré de la préparation mentale mais j’ai l’impression que lorsque la sélection est arrivée aux États-Unis elle était déjà au deuxième tour. On n’était pas dans un état d’esprit pour se battre. On a vu les Guadeloupéens lors du dernier match se bagarrer alors qu’ils avaient disputé deux rencontres préliminaires et qu’ils en étaient à leur cinquième match. Dans les rangs martiniquais, j’ai vu des joueurs qui marchaient sur le terrain », a-t-il poursuivi.

« Il faut se donner les moyens de participer à une compétition comme celle-là et non jouer à l’apprenti sorcier. Nous avons des anciens joueurs pros je peux les citer : Frédéric Piquionne, Charles-Edouard Coridon, José Pierre-Fanfan qui sont des Martiniquais et qui peuvent frapper aux portes des clubs professionnels. Je ne comprends pas comment un joueur comme Kévin Parsemain, le meilleur joueur de Martinique ne soit pas en sélection. Ni Mathias Coureur qui est l’un des rares footballeurs à avoir joué la coupe d’Europe cette saison. On ne peut pas, à ce niveau, se passer des services d’un joueur comme celui-là. On peut déplorer l’absence aussi d’autres joueurs et le choix des renforts professionnels », a conclu le Marinois.

Des propos recueillis dans le quotidien France Antilles qui ne feront pas que des heureux…