Jonas Germé fait partie des nouveaux joueurs convoqués en sélection de la Martinique. Le Marinois, au parcours atypique, a de grandes ambitions.

Interview de Jonas Germé (25 ans), défenseur de l’Olympique du Marin, présent au premier rassemblement de la sélection de la Martinique de l’année 2022. Blessé, il a fait des exercices individuels, ce lundi :

Ça fait quoi d’être au premier rassemblement de la sélection, aux côtés des Stéphane Abaul, Daniel Hérelle et Marc Collat ?

« C’est beaucoup de fierté d’être parmi tous ces joueurs. À titre personnel, comme je suis nouveau, ça sera aussi à moi de prouver que j’ai ma place dans cet effectif. »

Quelles sont tes ambitions en sélection de la Martinique ? À 25 ans, souhaites-tu enchaîner les sélections ?

« Évidemment, quand on joue au foot c’est toujours pour pouvoir viser plus haut et plus loin. À titre personnel, bien entendu, j’ai des objectifs. Je souhaite aussi prouver et montrer de quoi je suis capable. Donc, absolument, j’ai des objectifs et des ambitions. »

Tu as joué en Alsace et en Amérique du Nord. Peux-tu nous en dire plus ?

« Effectivement, plus jeune, en U17-U19, j’ai joué en Alsace du côté du FC Mulhouse où j’ai fait mes classes et ma formation, on dira. Par la suite, j’ai poursuivi au Canada en championnat universitaire où on a pu faire des rencontres contre des équipes américaines. Donc en termes d’expérience, c’est pas mal. »

À un moment, tu ne pensais pas devenir un joueur professionnel ?

« Bien sûr ! Par rapport à mon parcours, une telle trajectoire, à un certain moment il y a eu des opportunités. Mais, ça ne s’est jamais réellement concrétisé. »

As-tu fait des essais avec certains clubs ?

« Oui, il y en a eu notamment avec le RC Strasbourg. Après, il y a eu des touches avec certains clubs d’Amérique, en MLS ou à Montréal. Mais, ça n’a jamais été plus loin. »

Aujourd’hui, tu es à l’Olympique du Marin. Même si tu es blessé et seras arrêté pendant 10 jours normalement, quels sont tes objectifs personnels ?

« Quand je suis retourné en Martinique (il y a 2 ans), vraiment mon premier objectif était de remettre sur le devant de la scène le club de ma ville natale. C’est mon objectif. Ça n’a pas été d’aller ailleurs ou dans les grosses écuries. Moi, je voulais remettre l’Olympique devant. C’est toujours l’objectif. On a des difficultés, ça reste compliqué. Mais, je dirai qu’à titre personnel ce sont mes ambitions. »