Le nouveau préparateur de la sélection de la Martinique, David Guillet s’exprime sur son nouveau rôle et livre son regard sur la préparation des Matinino durant leur stage de 4 jours.

Interview de David Guillet, le nouveau préparateur physique de la sélection de la Martinique :

Tu es le nouveau préparateur physique de la sélection de la Martinique. Qu’est-ce que ça représente pour toi ?

« Ça représente déjà une fierté d’accompagner ce groupe-là. Je suis touché par la confiance qui m’a été accordée pour assumer ce rôle-là et intégrer ce staff. Ensuite, ça représente quelque part une pression. Quand on vous accorde cette confiance, ça veut dire que derrière on attend quelque chose de vous à minima. Évidemment, comme tout ce que je fais, j’essaierai de faire de mon mieux pour être au service des garçons et du staff. Je vais toujours donner le meilleur de moi-même au quotidien. »

Durant ces 4 jours de stage, comment as-tu trouvé les Matinino physiquement ?

« J’ai trouvé qu’ils étaient bien. On a tenu compte du calendrier de R1 actuel. On sait qu’on a quand même plusieurs garçons qui ont joué 3 matchs la semaine dernière. Donc, il fallait en tenir compte dans la semaine de préparation. C’est pour ça qu’on a bien dosé la charge de travail dans la répartition sur la semaine.

Lundi soir, on a fait une séance de récupération active pour l’ensemble des garçons. Mardi soir, on a fait une très bonne séance sur le plan cardio, musculaire et surtout sur la tension-physio. C’était assez intéressant. Les garçons ont bien répondu avec beaucoup de dynamisme. Donc, c’était une belle séance de travail. Alors, c’est sûr que c’est une séance qui a piqué certainement, mais on est là aussi pour les préparer. Elle était placée mardi soir, à 4 jours de leur match de championnat. Il fallait aussi tenir compte que nos garçons ne sont pas dans les dates FIFA, comme certaines équipes nationales. Nous, il faut qu’on tienne compte qu’on a un match en même temps de R1, samedi. Donc, il fallait veiller à préparer les joueurs comme ils se seraient préparés certainement en club. Donc mardi soir c’était une séance forte. On a tenu compte également des 4 joueurs du François qui avaient un match mercredi soir. On les a mis en vivacité avec une séance de 40 minutes pour qu’ils soient prêts et disponibles avec leur club. Mercredi, c’était essentiellement du jeu. On a aussi veillé au temps de jeu avec une séance d’1h20 avec pas particulièrement de travail sur le plan de la préparation athlétique. Et puis, jeudi, c’était une séance axée sur les coups de pied arrêtés. Donc un bon échauffement avant avec derrière une bonne séance d’étirements pour retrouver la longueur initiale du muscle, tranquillement.

Mais dans la répartition de la charge, on a été plutôt bien. Ce qui est dommageable c’est que dès le début de la semaine, on avait 2 ou 3 joueurs qui revenaient de blessure et qui sont encore en situation de réathlétisation. Donc, on n’a pas pu les voir pleinement. Mais dans l’ensemble, on est plutôt satisfaits de cette semaine et du travail qui a été fait. Je trouve que les joueurs ont bien répondu. Nous le staff, on est plutôt satisfaits de ce qu’on voit. Il y a un bon niveau, une belle dynamique de travail et le groupe est intéressant. Alors, ça a été rajeuni. On a des garçons qui sont pétris de qualité et on a quelques cadres que tout le monde connaît. Ils vont amener aussi cette expérience et vont prendre en main par des discussions et des échanges ces jeunes joueurs. Mais, il y a de la qualité. Je trouve que pour ce premier stage, c’est une belle semaine de travail. »

Et au niveau du jeu, quel regard portes-tu sur cette sélection ?

« Au niveau du jeu, on est pour l’instant sur une semaine de travail donc on est en train de voir avec le staff de quels joueurs on dispose pour savoir comment on va évoluer par exemple contre Barbade mardi soir, c’est l’objectif. Mais durant cette semaine-là, si je me situe en tant que préparateur athlétique, on n’est pas dans une préparation de grands tournois où l’on pourrait avoir les garçons sur 15 jours de préparation, à 3 ou à 4 semaines d’un tournoi. On est vraiment dans une préparation avec des garçons qui travaillent dans leur club. Donc, il faut tenir compte de ça. Ils sont préparés et le rôle du préparateur physique c’est l’entretien des qualités, tout simplement. Après, il y a de la qualité.

En tout cas, il y a des joueurs à disposition qui vont permettre au sélectionneur de faire des choix et de voir dans quel système on va évoluer mardi soir. Mais je pense que les joueurs sont prêts. On a un petit défaut de gauchers, car on en avait qui étaient en situation de réathlétisation. C’est un peu le manquement qu’on aurait à l’heure qu’il est. Mais s’il faut jouer qu’avec des droitiers, on jouera qu’avec des droitiers, et on ne serait pas les premiers à le faire. »

Ce mardi 22 février, la sélection de la Martinique affronte l’équipe de la Barbade au stade Pierre-Aliker. La rencontre se tiendra à 19h30 après un match de lever de rideau à 17h30 entre anciens sélectionnés martiniquais.