Déjà satisfait de la première édition d’Inser’Foot, Rudy Rapon veut faire mieux avec la prochaine promotion du dispositif. Proposer plus de football et des périodes en entreprise plus intenses font partie des pistes retenues.

Malgré le contexte sanitaire difficile et le contexte social parfois tendu en Martinique, la première édition d’Inser’Foot semble satisfaisante. Parmi les 14 jeunes inscrits en 2021 au dispositif d’insertion par le football, certains sont en formation ou encore ont obtenu des contrats à durée indéterminée. Des premiers résultats qui donnent envie à Rudy Rapon de faire encore mieux lors de la prochaine édition avec pourquoi pas quelques nouveautés.

« Aujourd’hui, nous sommes en train de tirer le bilan de la première édition. À partir du moment où ce bilan sera positif pour nous, il faudra le formaliser avec nos principaux partenaires, la CTM et la direction des fonds européens. Lorsque ça sera validé, on pourra postuler sur Inser’Foot 2 avec d’autres idées, nous confie Rudy Rapon le chef du projet. Avoir une durée Inser’Foot plus longue, avec des périodes en entreprise plus intenses et un parcours performance davantage mis en valeur. C’est vrai que la clé d’entrée c’était le football. On s’est retrouvés avec des profils très intéressants. Sur nos 14 jeunes, 8 ont déjà été appelés en sélection et 10 jouent en R1. Donc, l’idée aussi c’est de faire monter le niveau du football martiniquais par le biais d’un dispositif comme Inser’foot. Donc pour les prochaines éditions, on souhaite avoir une durée Inser’Foot plus longue, avec plus de football, plus de qualité dans ce qu’on va proposer et plus d’actions citoyennes. »

Si tout se passe bien, Inser’Foot 2 devrait voir le jour au cours de la saison 2022/2023.