Le dispositif Inser’Foot touche à sa fin pour les 14 jeunes Martiniquais inscrits à la première édition du programme d’insertion professionnelle par le football. Le bilan semble positif.

Pendant 11 mois, 14 jeunes Martiniquais ont intégré le dispositif Inser’Foot, un programme financé à 75% par le fond social européen et à 25% par la CTM et, qui avait pour objet d’aider des jeunes à s’insérer professionnellement… grâce au football ! Aujourd’hui, Inser’Foot touche donc à sa fin pour les 14 conventionnaires de la Ligue de Football de la Martinique; certains gardent de bonnes impressions sur cette initiative d’insertion entre pratique sportive, formation, voyage, accompagnement professionnel et personnel :

Leeroy Simonet : « Pour ma part, Inser’Foot a été une très bonne expérience. Durant les 11 mois, on a pu développer nos capacités intellectuelles et sportives. Un enrichissement qui n’a cessé de croître en découvrant différents horizons grâce aux voyages qui ont également permis de développer nos capacités linguistiques. Inser’Foot m’a permis de faire des rencontres. Aujourd’hui, avec mes collègues nous sommes devenus une famille par rapport à tout ce qu’on a pu vivre grâce à ce dispositif. Je dirai aussi que la partie immersion en entreprise m’a été bénéfique puisque je me sens super bien dans l’entreprise où j’ai effectué mon stage. J’envisage même de rester si on me le permet. Franchement, pour moi Inser’Foot a été une très bonne expérience. »

Héléna Birba : « Durant les 11 mois, Inser’Foot s’est bien passé. J’ai appris et acquis beaucoup de compétences. Si c’était à refaire, je n’aurais pas hésité. C’est une bonne expérience à vivre. »

Tarik Cavelan : « Mon intégration au groupe d’Inser’Foot s’est bien passée et s’est faite assez rapidement parce que je connaissais déjà certains par le biais du foot. Tout au long de l’année aussi on a eu des épreuves comme tout groupe et ça s’est relativement bien passé dans l’ensemble. Inser’Foot a été un plus pour moi. Ça m’a permis de grandir en tant qu’homme, de m’insérer dans la vie professionnelle grâce à l’immersion en entreprise. Je remercie la Ligue de Football et mon club aussi qui m’ont permis de rentrer dans ce dispositif. »

NDLR : réactions obtenues par Sophie Al Jesri (stagiaire à Globallfoot.com)