Actuellement en Martinique notamment pour les stages Varane qui se déroulent au stade du Marin, Gaston Varane nous parle de la Martinique et des valeurs de partage auxquelles il est attaché.

Interview de Gaston Varane, père de Raphaël Varane, actuellement en Martinique notamment pour les stages Varane qui se déroulent au stade du Marin :

Vous êtes aujourd’hui en Martinique, qu’est-ce que ça fait de revenir à la maison ?

« C’est toujours très intéressant parce que c’est pour nous important de retrouver un peu la Martinique. Comme on dit, c’est un retour aux sources et on est sûr et certain que ça sera un moment agréable. Donc au départ, ça reste positif. »

Vous venez du Morne-Rouge, qu’est-ce que cette commune représente aussi pour vous ?

« Le Morne-Rouge, c’est une belle histoire parce qu’on a toujours tendance à dire que ce n’est pas une commune de football, je dirai dans l’élite du football en Martinique. Mais le football existe bel et bien. En tant que personne du Nord Caraïbe, je reviens aussi pour faire évoluer ce secteur de la Martinique qui est pour l’instant en dessous de ce qu’on pourrait espérer. »

Quel est le degré d’implication de la famille Varane pour la Martinique et son football ?

« On est avant tout une famille de sportifs. On a bifurqué vers le football parce que comme tout jeune on aime bien jouer au foot. Maintenant, le football étant chez nous primordial, on se donne à 100% et on essaie de faire revivre aux jeunes ce qu’on a connu et ce que le football nous a apporté finalement. C’est intéressant pour nous de véhiculer des valeurs. Pour nous, c’est très important. De façon individuelle, ça passe très bien et à travers le football c’est aussi bien. En plus de ça, nous avons cette envie de dépaysement et de partage on dira. « 

Vous comptez revoir votre famille aussi ?

« N’importe comment, on a besoin de revoir la famille, de se ressourcer et de partager aussi. C’est important. Que ce soit la famille, les amis d’enfance ou les Martiniquais en général. Le partage, pour nous, c’est très important. »

Pour Raphaël aussi ? Est-il attaché également à ces valeurs de partage ?

« Oui parce qu’il ne faut pas oublier que depuis son plus jeune âge, il venait en vacances avec ses parents pour voir ses grands-parents. Il a partagé la culture. Donc pour lui aussi c’est très important. Comme pour tout être. D’où l’idée de vraiment apporter et partager son vécu aux enfants. »

Au Marin, les stages Varane se terminent le mercredi 20 juillet.

.