Interview de Kévin Parsemain (Golden Lion) l’attaquant de la sélection de la Martinique qui a terminé meilleur buteur de Régionale 1 cette saison.

Comment se passe la préparation pour la Gold Cup 2019 ? Quels sont les exercices que tu effectues en général aux entraînements ?

« La préparation pour la Gold Cup se passe super bien. On est dans d’excellentes conditions. On s’entraîne dans le centre de Nike à Portland. Il y a vraiment tout pour être performant. À mon poste, je travaille beaucoup devant le but. Puis, on essaye de travailler les déplacements. On a aussi beaucoup bossé physiquement depuis le début de la préparation. On fait tout notre possible pour être prêts pour samedi ».

Individuellement, qu’est-ce que tu apportes à cette sélection ? Te sens-tu prêt à défier des joueurs de haut niveau lors de cette Gold Cup ?

« Aujourd’hui, j’apporte de l’expérience comme pas mal de joueurs de l’équipe puisqu’on a déjà deux Gold Cup à notre actif. Je me sens prêt à affronter nos prochains adversaires lors de cette compétition. On l’a déjà fait. Cette année, on espère avoir davantage de réussite afin de parvenir à se qualifier en quart de finale, qui est l’objectif de base, même si on vise les demi-finales ».

À ton avis comment battre le Canada, ce samedi ?

« La sélection du Canada n’est pas l’équipe que nous avons affrontée, il y a six ans (victoire des Matinino 1 but à 0). À l’époque, il n’y avait pas beaucoup de joueurs qui évoluaient en Europe. La plupart jouait dans le championnat américain, qui à lui même progressé depuis. Donc, il faudra rester fixé sur notre jeu et se concentrer sur nos qualités défensives. D’ailleurs, défendre, ça nous a bien réussi lors des phases de qualification. De plus, il faudra profiter des espaces lorsque les Canadiens vont se découvrir et se désorganiser. Cela sera un peu notre base de jeu, samedi. Maintenant, on a également la capacité de garder le ballon. Si on est bien dans le match et on prend confiance, il n’y a pas de raison qu’on ne montre pas que le football martiniquais est de qualité aussi ».

Sur le plan collectif, la Martinique en quart de finale de la compétition, tu y crois… Pourquoi ça pourrait être possible ?

« La Martinique a tout intérêt à croire en ses capacités pour se qualifier en quart de finale. Tout d’abord, on s’est qualifiés brillamment pour la Gold Cup, parmi les meilleures équipes de la Caraïbe. Donc on se doit d’avoir confiance en nous. Deuxièmement, il y a extrêmement d’homogénéité dans l’équipe. Notre sélection est vraiment équilibrée et il y a une réelle osmose. Quand les joueurs sont sur le terrain, on sent qu’ils veulent vraiment atteindre un objectif qui prime avant tout. Troisièmement, c’est du football et il faut toujours y croire. La Martinique peut aussi arriver en finale. Il faut croire en nos chances. Ce sont de supers moments à vivre et il faut tout donner pour que ça arrive en tout cas ».

Par ailleurs, quel bilan peux-tu faire de ta saison en club ?

« Ma saison en club s’est plutôt bien passée puisqu’on a quand même atteint de bons objectifs même si on aurait préféré tout remporter. Collectivement, on arrive en finale de la coupe Mutuelle Mare Gaillard. On finit deuxième à un point du champion en Régionale 1. On est vainqueur de la coupe de la Martinique. On gagne la finale de la coupe de France (zone Martinique). Donc c’est une saison honorable même si elle aurait pu être vraiment plus belle. Individuellement, je termine meilleure buteur du championnat. C’est toujours gratifiant même si ça ne sert pas à grand chose quand ce n’est pas couronné de succès collectif ».

Lors de la Gold Cup 2019 qui se déroule aux Etats-Unis (du 15 juin au 7 juillet), les Matinino affronteront le Canada (le samedi 15 juin), Cuba (le mercredi 19 juin) et le Mexique (le dimanche 23 juin) en phase de groupes de la compétition.