Le Martiniquais de Levante UD, Mickaël Malsa n’est pas contre un retour chez les Matinino. Toutefois, la pandémie de coronavirus pourrait rendre la tâche difficile.

Né à Paris d’une mère saintannaise et d’un père robertin, le milieu de terrain de Levante (18e de Liga), Mickaël Malsa (7 matchs sur 8) a exprimé tout son attachement à la Martinique, un pays très important pour lui :

« Je suis fortement attaché à la Martinique, il ne se passe pas une année sans que je ne revienne me ressourcer. C’est très important pour moi, revenir en Martinique fait partie intégrante de ma préparation avant chaque début de
saison. Ça me permet de revenir aux sources, pour recharger les batteries et attaquer la saison de la meilleure des manières
, a-t-il déclaré sur le quotidien France-Antilles. La saison se passe plutôt bien pour le moment d’un point de vue personnel. Collectivement, elle est encore en cours. Il reste encore plus de la moitié des matchs à faire. On commence à monter en puissance. C’est de bonne augure pour la suite. »

« Je garde un excellent souvenir de mon passage en sélection de Martinique »

Le milieu de terrain de Levante évoque également la possibilité de reporter le maillot de la sélection de la Martinique, une équipe avec laquelle il a disputé la Coupe des nations de la Caraïbe à la Jamaïque, en 2014 :

« Je garde un excellent souvenir de mon passage en sélection de Martinique. J’ai rendu mes parents fiers et je suis également fier d’avoir pu vivre une telle expérience avec mon pays. Évoluer de nouveau avec les Matinino ne dépend pas seulement de moi, dans le contexte sanitaire actuel, où jouer
le prochain match en club n’est même pas garanti. Je ne peux pas
me projeter. À coup sûr, cela serait à nouveau une fierté pour ma
famille, mais actuellement je dois me concentrer et espérer jouer
match après match avec mon club. Il est déjà difficile actuellement pour moi de me rendre en France pour voir ma famille à cause de la situation sanitaire et l’enchaînement des matchs. Donc, je ne sais pas si mon club me laissera traverser l’Atlantique »
, a-t-il confié.

Vivement que cette pandémie de coronavirus se termine pour permettre aux Matinino d’avoir davantage de visibilité sur l’avenir…