Après la défaite du Club Franciscain face au SCO d’Angers (5-0) en 16e de finale de coupe de France, Loïs Diony, l’attaquant martiniquais des Scoïstes a retenu certaines qualités de l’équipe du François.

Interview de Loïs Diony, l’attaquant du SCO d’Angers suite à la défaite du Club Franciscain (5-0) en 16e de finale de coupe de France :

Comment as-tu trouvé le Club Franciscain face à Angers ?

« J’ai trouvé que c’était une très bonne équipe qui jouait bien au ballon et qui prenait par moment un peu trop de risques. Ils ne sont pas venus pour dégager la balle devant et courir après. C’est bien qu’ils aient voulu jouer. Dommage pour le carton rouge qui est arrivé assez rapidement. On a vu qu’ils avaient quand même du potentiel. »

Quels joueurs du François t’ont impressionné ?

« J’ai beaucoup aimé le numéro 9 de la partie, Johnny Marajo. Pour moi, c’était le meilleur joueur de l’équipe. Le capitaine, Stéphane Abaul aussi. Il était l’électron libre car il jouait un peu partout. Donc pas mal. »

Et enfin, qu’est-ce que la Martinique représente pour toi ?

« Mon père vient du Lorrain. J’ai de la famille là-bas. J’ai ma tante qui vit aussi vers Ducos. Après, l’autre partie de ma famille vit en Guyane. Plus précisément, ils ont quitté la Martinique pour y vivre. »