L’entraîneur du Club Franciscain, Patrick Cavelan et celui du SO Cholet, Richard Déziré ont exprimé leur déception de ne pas disputer le match comptant pour le 8e tour de Coupe de France en Martinique.

Après de multiples réunions entre la Fédération Française de Footballla préfecture de la Martinique, la Ligue martiniquaise et les représentants franciscains et choletais, la rencontre entre l’équipe phare du François et le SO Cholet n’aura finalement pas lieu en Martinique. Le match devrait se tenir le week-end du 12 décembre en France hexagonale. Face à cette situation, les entraîneurs des deux équipes ont chacun affiché leur déception.

Réaction de Patrick Cavelan, coach du Club Franciscain :

« Au tout début, il y avait une vraie déception parce qu’on avait déjà préparé le match en sachant qu’on allait recevoir l’équipe de Cholet sur notre territoire avec les supporters martiniquais. Apprendre que le match ne se fera pas c’était une grande déception en tout cas au niveau du staff. Au niveau des joueurs, il y a eu de la joie parce que ce sont des garçons qui aiment voyager, jouer dans l’hexagone et qui aiment ce genre de compétition. Et à ce niveau-là, les joueurs avaient un autre état d’esprit que le staff en apprenant qu’on allait jouer ce match dans l’Hexagone », a-t-il confié sur Radio Inter Tropicale. Après, nous étions dans une période où les joueurs avaient quelques pépins physiques. Comme Johnny Marajo, Yann Thimon qui n’avait pas encore repris, ou Tarik Cavelan qui était indécis sur ce match contre Cholet. Le report de la rencontre nous permet aussi de récupérer tous nos joueurs. Donc on ne va pas blâmer cette contrariété. »

Réaction de Richard Déziré, entraîneur du SO Cholet :

« Le plus sincèrement du monde, c’est une déception. Quand on vient et on fait plus de 7000 Km, c’est pour jouer. Les joueurs étaient préparés à disputer un gros match face au Club Franciscain et devoir renoncer au match au dernier moment, c’est forcément beaucoup de frustration puisqu’on se faisait une joie et un plaisir de disputer la rencontre officielle qui était prévue, a-t-il indiqué sur Radio Inter Tropicale. Comme convenu, on repart lundi. On a essayé de repartir plus tôt mais c’était extrêmement compliqué. Donc, on s’est entraînés hier après-midi et ce matin afin de basculer directement sur la préparation du prochain match de championnat. […] Pouvoir jouer face au Club Franciscain c’était hyper important. Malheureusement, vu le contexte, ça ne peut pas se faire et c’est vraiment dommage. »

Le Club Franciscain doit trouver une « installation de repli » en France avant le 30 novembre (19h) pour pouvoir recevoir la rencontre contre le SO Cholet. Faute de proposition de terrain de repli dans le délai imparti, Cholet devrait recevoir la partie.