Passé par le CS Case-Pilote, Jianinn Berenice a affronté le Paris Saint-Germain avec Vannes OC en 16e de finale de la Coupe de France. Le Martiniquais de 23 ans revient sur l’événement.

Interview de Jianinn Berenice, latéral gauche de Vannes OC (National 2) qui a joué contre le Paris Saint-Germain à l’occasion des 16es de finale de la Coupe de France :

Lundi 3 janvier, tu as joué contre le PSG. Malgré la défaite de ton équipe (0-4), que retiens-tu de la rencontre ?

« C’était une superbe rencontre. On a tous été solidaires et on a pris plaisir à jouer contre la grande équipe du Paris Saint-Germain. »

Et ça fait quoi de jouer contre M’Bappé, Verratti, Kimpembre…

« C’était juste incroyable ! Après M’Bappé, j’avais déjà joué contre lui en jeune lorsque j’étais au Stade Rennais. Donc je savais que c’était un très grand joueur. Il avait marqué 4 buts contre nous, avec les jeunes. Et là, il est champion du monde aujourd’hui ! »

Ton père, Jean-Victor Lavril, ancien grand joueur martiniquais, a assisté au match. Comment as-tu vécu ça ?

« Pour moi c’était vraiment un plaisir de voir mon père. C’était important pour moi qu’il soit au match. Ça s’est fait au dernier moment car avec les motifs impérieux ce n’était pas facile. Le club a fait une dérogation pour qu’il puisse prendre l’avion sans problème. Pour moi, c’était très important qu’il soit dans les tribunes pour me supporter. »

À la fin du match as-tu reçu des maillots de joueurs du PSG ?

« Oui bien sûr ! J’ai reçu le maillot de Presnel Kimpembe et Layvin Kurzawa. J’ai échangé aussi avec Kylian M’Bappé et Xavi Simons. »

Xavi Simons (PSG) & Jianinn Berenice (Vannes OC)

Retour à la réalité désormais. Quels sont les objectifs de Vannes durant cette deuxième partie de saison ?

« On est en haut de tableau mais il faut recoller aux premiers. Le championnat est très serré. Là, on va enchaîner 3 matchs à domicile et il faudra gagner pour une fois à domicile cette saison. »

Visez-vous la montée en N1 ?

« Pour le moment, on ne peut pas dire qu’on vise la montée en N1. Mais déjà il faut, comme je vous ai dit, recoller aux premiers. Le championnat est encore long. Il reste beaucoup de matchs. Donc, il faut recoller aux premiers et après on verra si on peut se focaliser sur une montée. »

Jianinn Berenice

Il y a près d’un an, tu avais indiqué sur Kreyol Diaspower que tu souhaitais jouer en sélection de la Martinique. Est-ce un objectif cette saison ? En sachant que le nouveau sélectionneur, Marc Collat regarde avec attention les joueurs de National 1, National 2, National 3…

« Bien sûr ! Je ne suis pas du tout fermé. Mon papa a évolué en sélection. Donc pour moi, ce serait un réel plaisir de pouvoir évoluer aussi en sélection de la Martinique. Sachant que je suis né en Martinique et mes deux parents aussi. Donc les portes ne sont pas fermées. Je travaille pour et on verra bien. »

Dans le passé, as-tu déjà eu des contacts avec des dirigeants de la Ligue de Football de Martinique pour venir en sélection ?

« Non du tout. Je n’ai pas eu de contacts. Après, je pense que lorsqu’il y a des gros tournois comme la Gold Cup, ils regardent souvent les joueurs de la Martinique et les pros en France. Je ne pense pas qu’ils regardent les joueurs de National 2, en France. »

La prochaine liste de la sélection de la Martinique tombera le mois prochain. Pour rappel, un premier regroupement fin février en Martinique pour les joueurs locaux et un stage fin mars dans l’Hexagone avec des joueurs professionnels sont prévus.