À l’occasion des 1/4 de finale de la Coupe de Martinique 2020/2021, l’Aiglon a gagné le RC Rivière-Pilote (2-0) au stade Georges Gratiant. Les Lamentinois se qualifient donc en demi-finale de la compétition aux côtés de l’US Robert, du CO Trénelle et du Golden Lion.

Interview de Fabrice Reuperné, entraîneur de l’Aiglon du Lamentin :

Pouvons-nous dire que la victoire contre le RC Rivière-Pilote a été obtenue grâce au réalisme ?

« C’est surtout une victoire obtenue grâce au travail qui a été fait pendant 90 minutes. On essaye de mettre des trucs en place pour justement pouvoir fatiguer l’adversaire. On sait qu’on rencontre des équipes qui viennent et qui nous attendent. Donc, ce n’est pas facile. Il faut savoir faire tourner le ballon à droite, à gauche et on sait que ça paye surtout soit en fin de première mi-temps où en deuxième période. On a déjà remarqué que dans tous nos matchs, on marque beaucoup en deuxième période. Donc, ça veut dire qu’on arrive à fatiguer un peu les équipes. Je dirai qu’on est en train de frapper le clou et on est en train de travailler et progresser petit à petit. Maintenant, parfois on n’est pas beaux à voir jouer. C’était match de coupe. L’essentiel, ce n’était pas d’être beaux mais de gagner et d’être qualifiés pour les demi-finales. »

Qu’est-ce qu’il faut améliorer pour être beaux dans le jeu ?

« Beaux dans le jeu, ça dépend parce que vous avez des adversaires. Vous avez des adversaires qui arrivent, qui travaillent, qui bossent et qui ne sont pas mauvais aussi. Pour l’instant, j’estime qu’on est bons dans le jeu et qu’on n’a pas besoin d’être beaux. À partir du moment où vous êtes efficaces, c’est ce qui m’intéresse. Je connais beaucoup d’équipes qui sont belles à voir jouer mais qui ne sont pas efficaces et qui ne gagnent pas. Moi ça ne m’intéresse pas. Nous sommes des compétiteurs. On a besoin de gagner. C’est la victoire qui nous fait gagner en confiance. Je pense que plus on va gagner en confiance, plus on va être meilleurs dans le jeu. »

La Coupe de la Martinique est-ce un objectif cette année ?

« Quand vous vous placez dans le dernier carré et à partir du moment où vous êtes en demi-finale, vous allez jouer la compétition à fond. C’est normal. Maintenant, on ne sait pas quel adversaire on va rencontrer. On sait que ça va être compliqué. Pus vous montez dans les compétitions forcément plus vous rencontrez des équipes qui sont prêtes pour gagner la coupe. On a envie d’aller au bout. Mais on sait que ça va être compliqué. »

En demi-finale de la Coupe de Martinique, l’Aiglon devrait affronter l’US Robert, le CO Trénelle ou le Golden Lion.