Le milieu de terrain de 24 ans, Kévin Appin parle de ses débuts chez les Matinino et affiche ses ambitions avec la sélection de Martinique.

.

Interview de Kévin Appin (Unión Deportiva Ibiza), nouveau joueur de la sélection de Martinique :

De quelle commune de la Martinique es-tu originaire ?

« Mes parents ont grandi en Martinique. Ma mère est du Lamentin et mon père est du François. Quand j’étais petit, je vivais en France et je faisais pas mal de vacances en Martinique. Je faisais un peu le tour et je voyais souvent ma famille sur place. »

Être en sélection de Martinique, ça représente quoi pour toi ?

« Ça fait super plaisir ! Je n’y avais pas vraiment pensé avant. Une fois que le coach est venu me voir et m’a parlé de la sélection, ça m’a un peu surpris. Être en sélection, c’est quand même représenter une nation. Du coup, c’est important. Je suis ici pour la Martinique, mais surtout pour bien la représenter parmi les meilleures équipes de la région, en Ligue des Nations. »

Comment trouves-tu le stage et le groupe ?

« Franchement, j’ai trouvé le groupe vraiment pas mal. J’ai été agréablement surpris que ce soit en termes de personnes et en termes de niveau. Je ne savais pas à quoi m’attendre. Le début du stage était vraiment intense. Mais le stage est intéressant aussi car on découvre un peu tout le monde petit à petit. Donc un stage un peu surprenant comme amusant. »

Quel est ton avis sur le staff et le sélectionneur Marc Collat ?

« Ça ne fait pas si longtemps que je suis là, mais le coach est quelqu’un qui sait très bien ce qu’il fait et qui connaît ses joueurs. Et s’il ne les connaît totalement, il essaye de les connaître au maximum pour pouvoir sortir le meilleur d’eux et faire un groupe (ou encore une équipe) assez costaud pour pouvoir affronter de bons adversaires. Je pense que c’est quelqu’un qui a envie de faire quelque chose avec la Martinique. C’est quelqu’un d’ambitieux et il se donne les moyens, par rapport aux joueurs qu’il a, pour y arriver. »

Et concernant ses séances, ce sont quels types d’entraînements ?

« Ça varie d’un jour à l’autre. Quand on est arrivés, on a eu des séances un peu physiques pour pouvoir mettre un pied dedans et se concentrer pour les matchs qui arrivent. Il y a d’autres séances qui sont un peu plus tactiques. Justement, on ne peut pas faire que des séances physiques car à un moment on est morts. Du coup, on se concentre un peu plus sur la tactique quand on en a besoin. On a également des séances qui sont entre les deux : un peu tactique et un peu physique, histoire d’avoir un mix durant les séances. »

Quelle est la journée type ?

« C’est forcément entraînement le matin, à l’heure où l’on va jouer dimanche. L’après-midi, c’est soins et repos. Avec la chaleur et les séances un peu intenses, on en a pas mal besoin. »

Dans le groupe, quel joueur t’a fait la plus forte impression ?

« Franchement, comme je ne m’attendais vraiment à rien, j’ai été surpris par un peu tout le monde. Je n’ai pas eu de coup d’éclat. Mais je reconnais qu’il y a de très bons joueurs. Je n’ai pas de noms précis à donner. Mais, je pense que quasiment toute l’équipe m’a surpris et m’a impressionné. »

Quels sont tes objectifs en sélection de Martinique ?

« Je veux obtenir le plus de convocations et le plus de matchs joués possible. En gros, je veux mettre mon nom dans l’histoire de la sélection. Après collectivement, j’espère participer à des compétitions et faire connaître le nom du pays à tout le monde. »

.