Le mercredi 21 décembre à l’Arena de Schoelcher, s’est déroulée la première journée du Championnat des Ecoles Féminines de Football. L’occasion pour Charlaine Marie-Jeanne d’évaluer la formule afin de proposer de nouveau ce type d’événement à court terme.

Interview de Charlaine Marie-Jeanne, Conseillère Technique Régionale en charge du développement et de l’animation des pratiques :

Pourquoi avoir mis en place la première journée du Championnat des Ecoles Féminines de Football ?

« L’objectif est de mettre en place à court terme un championnat spécifique pour les filles. Il y a quand même quelques freins à la mixité et ce championnat est surtout intéressant pour les adolescentes qui ne peuvent pas jouer avec les garçons et qui ne peuvent pas évoluer en senior. Il faut leur permettre de se retrouver entre elles pour pouvoir jouer. C’est vrai aussi que ça répond à une demande. Nous avions commencé déjà il y a deux ans, avant le Covid, ce type d’événement et on a eu un bon retour. Donc, on a décidé de repartir et de relancer la chose. On a vu qu’on a gain de cause parce qu’on a quand même eu 9 équipes chez les plus grandes (U12-U17) et puis 4 équipes en foot d’animation (U6-U11). Ça laisse augurer des lendemains meilleurs. On va essayer de planifier sur la saison au moins 4 ou 5 plateaux en alternant surface gazonnée et salle. C’est ça l’idée. »

NDLR : en plus des compétitions mixtes, un championnat des Ecoles Féminines de Football par secteur géographique devrait être proposé pour la saison 2023/2024

Qu’as-tu pensé du niveau des équipes ?

« J’ai trouvé un niveau quand même intéressant. D’ailleurs, il y avait quelques tensions par rapport à l’enjeu. C’est vrai qu’il y a le plaisir de jouer mais quand on est compétiteur on n’aime pas perdre et on se donne à fond pour pouvoir gagner. Mais, le niveau d’une manière générale était intéressant. Donc, on ne peut qu’être optimiste. »

L’avenir du football féminin en Martinique passe vraiment par les jeunes…

« Oui pour avoir une élite intéressante. On espère aussi avoir des retombées positives de la Coupe du Monde. On a vu la ferveur populaire même pour la gent féminine… On espère que d’une manière quantifiable on aura une augmentation significative des licenciées pour le football féminin. C’est ce qu’on souhaite. »

Lors de cette première journée du Championnat des Ecoles Féminines de Football, l’équipe du Club Colonial a remporté la finale du tournoi face au Stade Spiritain (4-3).

Les équipes en lice aux côtés de Mylaine Tarrieu (attaquante de Rodez)