Pour mieux préparer ses joueurs avant les matchs, le sélectionneur de la Martinique Mario Bocaly demande à la Ligue de recruter un coach mental.

Une défaite encourageante face aux USA (3-2) lors de la Gold Cup 2017… Une prestation niveau Coupe du monde face au Mexique (défaite 3-2) dans cette même compétition deux ans après… Il ne manque en effet que peu de choses à la sélection de la Martinique pour franchir un palier et triompher, enfin, face aux grandes Nations de la CONCACAF. Pour progresser, le sélectionneur Mario Bocaly a une petite idée. Il faudrait mieux préparer les joueurs mentalement. Dans un Live Facebook organisé par Karaibes Sports le coach des Matinino demande un préparateur mental.

« En ce moment, je suis en train de demander un préparateur mental car je sais qu’il peut nous apporter plus de pragmatisme sur le terrain », a-t-il confié à nos confrères.

« Savoir que nous aussi nous sommes une Nation, nous réunit davantage »

Et de poursuivre : « J’ai deux personnes remarquables dans mon staff technique. Mes deux adjoints. Fabrice Reuperné et Fabrice Piejos. C’est eux qui ont ce rôle de préparation mentale auprès de mes joueurs, aujourd’hui. Le staff a défini les choses un peu comme ça. D’ailleurs, on est très sensibles au fait de considérer la Martinique comme notre véritable pays. C’est très important pour nous, même si administrativement nous savons que nous ne sommes pas un pays. Quand vous voyez que les autres Nations ont un hymne qui leur est propre… Savoir que nous aussi nous sommes une Nation, nous réunit davantage. Aujourd’hui, on joue sur cet aspect mental pour pouvoir faire corps dans les matchs compliqués. Par exemple, face au Mexique, j’avais préparé un briefing précis avant la rencontre. Mais sur le moment et devant mes joueurs, j’ai préféré axer mon discours sur le pays. Et on l’a vu, les joueurs se sont surpassés sur ce match-là. »