Buteur contre le Club Franciscain (2-3) en quart de final de la coupe de la Martinique, Andy Marny veut réussir sa saison au Club Colonial. Fier de porter le maillot de son nouveau club, l’attaquant foyalais estime que la défaite contre le François permettra de progresser à l’avenir.

Interview d’Andy Marny, une des recrues du Club Colonial et buteur sur pénalty, à l’occasion du quart de finale de la coupe de la Martinique contre le Club Franciscain :

La défaite contre le Club Franciscain a-t-elle un goût amer ?

« Enormément ! On a mal entamé la première période. Je ne sais pas si c’est à cause de la peur. Mais grâce à ça, j’ai envie de dire que ça a retiré un peu de pression car on a su jouer notre football en seconde période. Cette défaite nous permettra de progresser par la suite. »

Qu’est-ce qui a manqué contre le Club Franciscain ?

« Sincèrement, je ne pourrai pas dire de l’envie. Je pense qu’il ne fallait pas avoir peur. Il fallait jouer notre football comme on sait le faire assez bien. Voilà, c’est juste ça que je dirai. »

Qu’est-ce que ça fait de porter le maillot du Club Colonial ?

« C’est une grande fierté de porter le maillot du club phare de Fort-de-France. Cela faisait un petit moment qu’ils étaient derrière moi. Cela a fini par se concrétiser. J’espère qu’on fera une très grande saison ensemble et que tout se passera bien. »

Quels sont tes objectifs personnels cette saison ?

« Je vais déjà parler collectivement car sans les objectifs collectifs je ne pourrai pas avoir d’objectif individuel. Donc, ce serait de remporter déjà un titre et d’être au plus haut avec le Club Colonial. Personnellement, je veux jouer le plus de matchs pour pourquoi pas être appelé en sélection pour la Gold Cup. »

Contre le Club Franciscain, le Club Colonial s’est incliné (2-3). Des buts de Stéphane Abaul, Isaias Neto Alves, Yann Thimon (François), Bryan Henriol et d’Andy Marny (Club Colonial).