À trois jours du 32e de finale de coupe de France en Guyane, l’entraîneur du Club Franciscain, Patrick Cavelan ne veut pas sous-estimer son adversaire, l’équipe de Sinnamary.

À l’occasion des 32e de finale de la coupe de France, le Club Franciscain se déplace en Guyane pour affronter l’Union Sportive de Sinnamary, ce samedi 30 janvier au stade Edmard Lama à Rémire Montjoly (15h30). Avant la rencontre, l’entraîneur du François, Patrick Cavelan ne veut surtout pas prendre à la légère l’équipe guyanaise :

« Avec les réseaux sociaux, on a eu des images de l’équipe de Sinnamary. Il faut faire attention à ne pas les sous-estimer. Ils ont un gardien expérimenté qui est le capitaine, deux frères jumeaux en attaque et un numéro 10 qui ne sont pas mal non plus. Si on reste sérieux, je pense qu’on peut bousculer cette équipe de Sinnamary. Mais, il ne faudra surtout pas la sous-estimer parce que c’est une équipe qui met beaucoup d’agressivité et qui a une tour de contrôle derrière qui pose des problèmes aux attaquants, a-t-il confié dans l’émission les Chyenboul. Je pense que Sinnamary sait très bien que nous sommes vice-champions de la Caraïbe donc ils ne vont pas vraiment se livrer. À nous d’être vigilants sur les contre-attaques car ils vont vite en contre. Puis, il faudra être bons dans la finition pour essayer de scorer et tenir en restant disciplinés comme on le fait en ce moment. »

L’équipe franciscaine décollera vers la Guyane ce vendredi 29 janvier.