Un journaliste haïtien du site internet Haïti Tempo, Pierre Caleb Jephté pense que l’arrivée de Marc Collat à la tête de la sélection de la Martinique est une très bonne chose pour les Matinino mais aussi un bien grand regret pour le football haïtien.

Interview de Pierre Caleb Jephté, journaliste haïtien du site internet Haïti Tempo :

Marc Collat est le nouveau sélectionneur de la Martinique. Que penses-tu de cette arrivée ?

« L’arrivée de Marc Collat est quelque chose de bien pour la Martinique. Il a permis à Haïti de progresser dans le jeu. On a atteint un niveau avec la sélection nationale. La Martinique est une bonne équipe de la Caraïbe qui peut aussi progresser. Marc Collat, qui a une certaine expérience et des connaissances sur le football caribéen, est sans doute un élément idéal pour le projet des Martiniquais. Donc moi, je pense que c’est un bon coup. Il reste seulement à le prouver. »

Marc Collat a des projets pour les Matinino. Il souhaite par exemple faire deux sélections. Une équipe A avec beaucoup de joueurs professionnels martiniquais et une équipe A’ avec essentiellement des joueurs locaux de la Martinique. Est-ce une bonne idée de faire deux équipes selon toi ?

« Oui c’est une bonne idée. Ça permettra au sélectionneur d’avoir une connaissance des joueurs du championnat local et ça permettra aussi la transition des joueurs de ce championnat vers la sélection A. Il n’a pas eu la chance de faire ça en Haïti mais s’il a la chance de faire ça en Martinique ça sera très bien. En Haïti, on a beaucoup de talents dans le championnat national qui n’ont pas eu la chance de jouer en sélection. Donc c’était assez difficile. On a vu beaucoup de talents gâchés à cause de ça. S’il a la chance de faire ça en Martinique, ça sera très bien. Marc Collat est une personne qui connaît très bien le football caribéen. Donc il sait où travailler et comment travailler. Je pense que si tout se passe bien, ça sera bon pour la Martinique. Là-bas, il y aura une équipe qui fera progresser énormément et beaucoup de jeunes joueurs auront l’opportunité soit de jouer en sélection A, soit de jouer dans un club en Europe ou à l’étranger même. Donc c’est un coach qui sait comment travailler. Je pense que ce sont de bons projets qui peuvent permettre à la Martinique de progresser. »

En Haïti, que représente Marc Collat ?

« Marc Collat c’est en quelque sorte le chouchou du public haïtien. Les gens l’aiment en Haïti. C’est quelqu’un qui a apporté une philosophie de jeu qui a permis à la sélection nationale de progresser. Il a dirigé la sélection sur deux périodes. En 2019, on se rappelle tous de la demi-finale de la Gold Cup. On a battu le Costa-Rica en phase de groupes, le Canada en quarts de finale et ensuite on a perdu après prolongation contre le Mexique en Arizona. C’est quelqu’un qui a quand même aidé la sélection nationale à progresser. Il a permis à beaucoup de joueurs d’évoluer en Europe non seulement pour la sélection sénior masculine mais avec les filles aussi où il a beaucoup apporté. La seule fois où Haïti s’est qualifiée pour la Coupe du monde féminine c’était en 2018 en U20 et c’était avec Marc Collat à la baguette. Même s’il y avait une préparation en amont, les derniers automatismes c’était sa touche. Jusqu’à présent, beaucoup de gens regrettent le départ de Marc Collat. Si tu regardes les réseaux sociaux, les joueurs, les fanatiques… ils sont tous mécontents à cause de cette acquisition de la Martinique. Dans nos têtes, les Haïtiens, on pensait que Marc Collat reviendrait un jour en Haïti. C’est le chouchou du public. C’est quelqu’un qui a énormément apporté à la sélection nationale et il reste dans les mémoires des Haïtiens. Sur les 15 dernières années, avec Armelio Luis García, il est le meilleur coach de la sélection nationale de football. »