Ce dimanche 24 avril, les modalités pour être sacré champion ainsi que pour la relégation et les accessions ont été modifiées. Même si le championnat sera plus court, certaines formules font débat.

Lors d’une assemblée générale au lycée de Bellevue ce dimanche 24 avril, la ligue de football et les différents clubs de Martinique ont voté en faveur d’une alternative pour simplifier et alléger la fin de saison.

Pour déterminer le champion de Régional 1

Au lieu d’un championnat de 6 rencontres à jouer, le play-off des 6 Majò est remplacé par des phases à élimination directe qui débuteront après la Ligue des Nations. En principe, des quarts de finale entre les 2e et 3e de chaque poule seront organisés aux alentours du mercredi 15 juin. Les vainqueurs de ces matchs rencontreront, vers le week-end du 19 juin, les premiers des deux poules A et B, directement qualifiés en demi-finale. La finale, elle, est prévue le samedi 25 juin. « Une solution convenable et raisonnable » selon le président du Club Franciscain, Erick Littorié pour achever rapidement une Régionale 1 qui se clôture habituellement fin mai. Mais, seul couac, il y a près de 3 semaines d’intervalle entre la 18e journée de R1 et la phase finale pour déterminer le champion. Difficile donc de garder le rythme de la compétition surtout si l’on n’est pas un joueur martiniquais sélectionné.

Relégation et accession en R1

Concernant la relégation, les équipes 9e et 10e de chaque poule de R1 descendent automatiquement en Régional 2. Toutefois, les clubs 7e et 8e de chaque poule de R1 s’affronteront directement pour sauver leur place dans le championnat élite. Ces équipes qui ne devraient pas compter de joueurs sélectionnés (en principe) joueront donc leur survie fin mai.

Et ce n’est pas fini ! Mi-juin, les vainqueurs des barrages de R1 devront croiser le chemin des gagnants des barrages de R2. En effet, à l’instar de la Régionale 1, les 2e et 3e des poules A et B de Régional 2 devront se défier eux. Les perdants resteront alors en R2 et les grands gagnants s’opposeront aux équipes de R1 encore en lice pour rester dans l’élite du football martiniquais. Enfin, les vainqueurs de ces matchs joueront en Régional 1 pour la saison 2022/2023.

Une formule qui fait débat

Cependant, certains clubs avaient pourtant souhaité que cette formule assez complexe soit simplifiée. Par exemple, quelques équipes auraient préféré que les 7e et 8e de chaque poule de R1 puissent affronter directement le 3e et 2e des deux poules de R2. Une formule pour non seulement conserver une certaine équité sportive entre les mieux classés mais aussi pour réduire davantage le nombre de matchs afin de ne pas dégrader la santé économique des clubs :

« Si tu devais habituellement payer ton entraîneur jusqu’à la fin du mois de mai, aujourd’hui tu devras encore le payer pour le mois de juin si tu es 7e ou 8e en R1. C’est des frais et une organisation supplémentaires vu qu’on a encore des matchs à jouer, nous confie Max Briler, président du RC Lorrain. Après, on n’a pas vraiment le choix, il faut bien que cette saison se termine et il faudra qu’on s’arrache pour être dans les 6 premiers. »

En Régional 1 tout comme en Régional 2, la fin de saison risque d’être palpitante. Mais la saison prochaine, le championnat de R1 se disputera entre deux poules de 8 équipes. 16 équipes donc composeront l’élite, au lieu de 14 équipes espérées…