En déplacement en Guyane, le Club Franciscain s’est qualifié en 16e de finale de la Coupe de France en gagnant l’US Sinnamary (1-1 ; 1-3 aux tirs au but) en 32e de finale de la compétition. L’entraîneur, Patrick Cavelan souligne la force mentale de son équipe.

Samedi, le Club Franciscain est entré dans l’histoire en qualifiant pour la première fois un club martiniquais en 1/16 de finale de la Coupe de France ! C’est le troisième club ultramarin à réaliser cette performance après le Geldar de Kourou (Guyane) en 1989 et la JS Saint-Pierroise (La Réunion) en 2020. L’entraîneur du François salue la victoire au mental de son équipe dans des conditions de jeu assez compliquées :

« On savait que ce match allait être difficile, mais on savait aussi ce qu’il y avait au bout. Donc, on a tout donné. La pelouse nous a empêché de donner un meilleur spectacle et de dominer encore plus cette équipe de l’US Sinnamary puisque ça a équilibré les débats. On savait que sur n’importe quelle surface il fallait aller chercher la qualification. Les joueurs ont mordu avec le ballon. Ce n’est pas notre style, mais on l’a fait et on est en 1/16 de finale. Je crois que toute la Martinique doit être fière de nous. Je crois qu’on a l’habitude de ces grandes compétitions. La séance des tirs au but, c’est du mental et aujourd’hui, on a cette force mentale. C’est d’ailleurs là où cette très belle équipe de Sinnamary a craqué. Elle n’a pas su gérer ce moment d’émotion. Dieu merci pour nous », a déclaré Patrick Cavelan sur Guyane la 1ere à la fin de la rencontre.